SPLIT Prendsmamain
© Caroline DUBOIS-FTV

Iris Brey : “Je trouve ça génial qu’une série les­bienne soit dif­fu­sée sur le ser­vice public !”

Iris Brey passe de la théo­rie à la pra­tique avec Split, une série dif­fu­sée sur la pla­te­forme de France TV, qu’elle a écrite et réa­li­sée de bout en bout. Non sans dif­fi­cul­té. Elle revient avec nous sur l’élaboration de cette his­toire d’amour entre deux femmes, qui, pour une fois, se passe du regard masculin…

Causette : On vous connaît comme cri­tique, uni­ver­si­taire et autrice, spé­cia­liste de la repré­sen­ta­tion des genres et des sexua­li­tés dans les séries et au ciné­ma. Pourquoi, tout à coup, cette bas­cule de la théo­rie à la pra­tique avec Split, série que vous avez écrite et réa­li­sée ?
Iris Brey : Je crois que j’ai tou­jours vou­lu réa­li­ser. L’envie m’est venue lorsque je rédi­geais ma thèse. J’en ai par­lé à mon direc­teur, qui s’est un peu fou­tu de moi. Du coup, j’ai mis du temps à assu­mer, je ne me sen­tais pas assez forte. Au vu de mon bagage uni­ver­si­taire, je me sen­tais davan­tage en capa­ci­té d’écrire des essais cri­tiques. Toujours le pro­blème de se sen­tir légi­time quand on est une femme ! Et puis les refus sont fragilisants…

Vous en avez essuyé beau­coup pour mener à bien cette pre­mière série ? A prio­ri, on se dit que le suc­cès de vos livres aurait plu­tôt dû vous ouvrir des portes, non ?
I. B. : Ça a été un vrai par­cours du com­bat­tant ! Il a fal­lu, notam­ment, que je me batte pour réa­li­ser seule. Comme c’était une pre­mière pour moi, on vou­lait me faire tra­vailler en duo. D’ailleurs, vous pou­vez jeter un œil[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés