fbpx

Le viol moins tabou que les vio­lons ?

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote inter­vient depuis une ving­taine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme « ani­ma­teur de pré­ven­tion ». Il ren­contre des dizaines de jeunes avec lesquel·les il échange sur la sexua­li­té et les conduites addic­tives.

kimmoondog
© kim Moondog

Avec cette fameuse inti­mi­té dématé-​rialisée et nomade qu’ils baladent au fond de leurs poches, les ados ont « toute leur vie » dans leur carte SIM. Faut pas s’étonner alors que leur temps d’exposition aux écrans soit une réa­li­té plus qu’augmentée. Mais le plus inquié­tant, ce sont les bugs rela­tion­nels qui accom­pagnent cette acti­vi­té intense. S’il convient de ne pas nier l’existence d’une véri­table forme de socia­li­sa­tion numé­rique, bon nombre d’experts s’entendent pour recon­naître que l’empathie a sérieu­se­ment pris du plomb dans l’aile. Ce serait d’autant plus fla­grant chez les géné­ra­tions à venir qui ont com­men­cé leur exis­tence digi­tale dès la pous­sette, le regard « matrixé » comme disent les jeunes, ne croi­sant que trop rare­ment celui de leurs parents. « Or l’empathie, cette capa­ci­té à[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Écrit par
Articles liés
thumbnail pest control tania franco klein a

Vaccin : piqûre d'angoisse

Chaque mois, Cathy Yerle nous parle des choses de la vie. "Les vac­cins et moi, on a tou­jours entre­te­nu une rela­tion ambi­guë. Quand j’étais enfant, celle qui me piquait, c’était ma mère, infir­mière de son beau métier. Les jours d’in­jection...