Capture d’écran 2022 08 01 à 17.43.57
Capture d'écran d'Olivia Julianna, militante à Gen-Z for Change, sur le plateau de MSNBC

États-​Unis : une mili­tante pro-​IVG réus­sit à lever des mil­lions de dol­lars grâce à la miso­gy­nie d’un élu républicain

Après le dis­cours lunaire d’un dépu­té répu­bli­cain qua­li­fiant les défen­seuses pro-​avortement de per­sonnes « trop laides », Olivia Julianna, une mili­tante de l’association Gen‑Z for Change, s’est ser­vie de cette allo­cu­tion pour récol­ter plus de 2 mil­lions de dol­lars, des­ti­nés aux plan­nings familiaux. 

Tel est pris qui croyait prendre. En l’espace de 72 heures, une acti­viste texane de 19 ans, Olivia Julianna, a recueilli plus d’un mil­lion de dol­lars après le lan­ce­ment d’une col­lecte de fonds, en réac­tion aux attaques révol­tantes d’un élu répu­bli­cain contre le phy­sique des mili­tantes pro-avortement. 

En effet, dans une démons­tra­tion de haute gou­ja­te­rie lors d’une confé­rence à Tampa (Floride) le 23 juillet der­nier, Matt Gaetz, élu en Floride de 40 ans, s’est réjoui de la révo­ca­tion du droit à l’IVG dans le pays, et a éga­le­ment débla­té­ré une tirade à l’encontre des femmes qui mani­festent contre les res­tric­tions d’accès à l’IVG. « Comment se fait-​il que les femmes qui ont le moins de chances de tom­ber enceintes soient celles qui se sou­cient le plus de l’avortement ? Personne ne veut vous faire un enfant si vous êtes moche », a‑t-​il raillé sous les rica­ne­ments des étudiant·es de l’association de droite Turning Point USA, à l’origine de la conférence. 

Sa diar­rhée ver­bale ne s’est pas[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
LH BIKERNI 032019 050

Inde : l'échappée belle des Bikerni

Chaque week-end, les membres du premier club indien de motocyclisme féminin sillonnent, sur des deux-roues mythiques, les routes du pays. Ces motardes revendiquent leur droit à l’aventure et à l’autonomie. Un défi dans une société patriarcale.