prix essai feministe
Lauréates twitter22

6 juillet 2020 – Et voici les deux autrices qui remportent les prix de la première édition du Prix de l’essai féministe Causette ! Iris Brey et son Regard féminin, une révolution à l’écran ont été choisis par notre jury de haute volée, présidé par Laure Adler. Quant à Victoire Tuaillon et son livre Les Couilles sur la table, ils ont conquis nos lectrices et gagnent ainsi le prix du public. Félicitations à toutes les deux !

En accès libre : lisez notre interview des lauréates

Récapitulatif des épisodes précédents, d’une aventure commencée en mars

Causette a le grand plaisir de vous annoncer le lancement du premier Prix de l’essai féministe, qui récompensera chaque année un ouvrage de non-​fiction portant sur les questionnements et les réflexions du féminisme.

Ce prix désire mettre en lumière des livres qui proposent de nouvelles perspectives, analyses ou enjeux en matière de droits des femmes et d’égalité des genres.
L’objectif est également de mettre en avant des autrices, sous-​représentées parmi les lauréat·es des prix littéraires. Aussi les livres nominés devront être écrits par des femmes. Par ailleurs, il peut s’agir d’ouvrages traduits.
Le prix Causette sera décerné par un jury de neuf personnes, choisies parmi des personnalités concernées par les questions féministes : journalistes, podcasteur·trices, représentant·es du milieu associatif, sociologues, essayistes.

Les collaborateur·trices de Causette (journalistes, pigistes) ont sélectionné les huit ouvrages qui leur ont semblé les plus pertinents parmi les essais parus entre les mois de septembre 2019 et janvier 2020, avant de confier leur lecture au jury.

Un jury d’exception

Laure Adler

Présidente du jury
Historienne, philosophe et journaliste, figure de France Culture, dont elle fut directrice, Laure Adler intervient durant toute sa carrière dans des magazines historiques ou culturels, à la télévision comme à la radio. Également femme de lettres, elle a marqué l’édition en collaborant avec de grandes maisons d’édition. Elle est l’autrice de nombreux essais sur les femmes et de biographies. Prix Femina de l’essai pour son ouvrage sur Marguerite Duras (Gallimard), elle anime actuellement l’émission L’Heure bleue sur France Inter. 

Nadia Daam

Après avoir participé à la Matinale d’Europe 1 et aux Maternelles sur France 5, la journaliste intervient aujourd’hui dans le magazine 28 Minutes sur Arte. Depuis septembre 2019, elle produit et présente Modern Love, émission hebdomadaire sur France Inter. 

Lauren Bastide

Journaliste, Lauren Bastide est la créatrice du podcast La Poudre et la co-​fondatrice du studio Nouvelles Ecoutes. Elle milite depuis 4 ans au sein de l’association Prenons la Une. Diplomée en sciences politiques et en études de genre, elle a aussi été rédactrice en chef du magazine Elle et chroniqueuse sur Canal Plus.
Photo © Franck Aubry

Anne-​Cécile Mailfert

Militante féministe, elle a été bénévole au Mouvement du Nid, puis porte-​parole d’Osez le féminisme !. Elle a contribué en 2016 au rapport « Où est l’argent pour les droits des femmes ? » et a créé la Fondation des femmes dont elle est présidente.

Dr Kpote

Animateur de prévention sur la sexualité et les conduites addictives, le Dr Kpote travaille sur l’identité, l’orientation sexuelle, le consentement, les maladies sexuellement transmissibles et la contraception… entre autres ! Il officie depuis plusieurs années dans les lycées et les centres d’apprentissage de la région parisienne. Tous les mois, il relate ses expériences dans Causette

Camille Froidevaux-​Metterie

Philosophe, professeure de science politique, chargée de mission égalité-​diversité à l’université de Reims Champagne-​Ardenne, elle étudie les transformations de la condition féminine à l’époque contemporaine dans une perspective qui place le corps au centre de la réflexion. 

Jennifer Padjemi

Journaliste, elle collabore entre autres à Slate.fret aux Inrocks. Elle est la créatrice du podcast Miroir Miroiret cofondatrice de la newsletter @whatsgoodletter.

Charlotte Pudlowski

Cofondatrice du studio de podcasts Louie Media, elle a créé les podcasts Transfert et Entre. Elle enseigne le journalisme à Sciences Po. Elle a également été rédactrice en chef de Slate.fr.

Thomas Messias

Journaliste à Slate.fr,animateur du podcast Mansplaining. Thomas est également professeur de mathématiques dans un lycée. 

Le Prix des lectrices

Nos lectrices sont partie prenante de l’aventure ! Nous avons créé un Prix, en parallèle de celui remis par le jury, spécialement pour elles. Entre le vendredi 13 mars et le lundi 13 avril, les lectrices (et les lecteurs !) de Causette ont voté en ligne pour leur ouvrage préféré parmi les finalistes. L’ouvrage le plus cité constituera le Prix des lectrices (et des lecteurs, on ne vous oublie pas, chers amis à testostérone).

Nota bene : Au cas où celui-​ci et le prix du jury désigneraient le même ouvrage, ce sera le livre arrivé en deuxième position des préférences des lectrices et lecteurs qui sera retenu

Les livres sélectionnés

les couilles sur la table

Les Couilles sur la table,
de Victoire Tuaillon

Éditions Binge audio

Victoire Tuaillon a passé à la question, deux ans durant, les masculinités. Dans un podcast bimensuel, Les Couilles sur la table, elle a invité toutes celles et ceux qui se sont interrogé·es sur les questions de genre. Féministes, philosophes, artistes, sociologues, ils et elles ont partagés une parole libre et des propos souvent novateurs. Ce livre est le recueil de ces entretiens.

le ragard feminin

Le regard féminin, une révolution à l’écran,
d’Iris Brey

Éditions de l’Olivier

Spécialiste de la représentation des femmes à l’écran, Iris Brey propose ici sa définition du « female gaze »,après laquelle on ne verra plus les films et les séries de la même façon. D’Alice Guy à Céline Sciamma, la journaliste revisite l’histoire du cinéma, offrant dans le même élan une analyse emballante sur les manières de représenter les relations femmes/​hommes face à la caméra. 

lachez nous uterus 1

Lâchez-​nous l’utérus !,
de Fiona Schmidt

Éditions Hachette

Dans son dernier livre, Lâchez-​nous l’utérus !, la journaliste féministe Fiona Schmidt s’attaque à la « charge maternelle ». Un plaidoyer revigorant et plein d’humour pour en finir avec ces injonctions sur la maternité qui touchent toutes les femmes, avec ou sans enfants.

jouir

Jouir, en quête de l’orgasme féminin,
de Sarah Barmak

Éditions Zones

Journaliste et actrice canadienne, Sarah Barmak a publié ce livre-​enquête sur la jouissance des femmes en 2016. Il aura donc fallu attendre l’automne 2019 pour que l’ouvrage nous parvienne, grâce au travail de la traductrice Aude Sécheret, qui s’est vu recommander le livre par Mona Chollet : une transmission féministe collective, donc. Jouir est une plongée fascinante dans la libération du plaisir des femmes, et les entraves qui demeurent.

sortir du trou

Sortir du trou, lever la tête,
de Maïa Mazaurette

Éditions Anne Carrière

Voilà un essai (ré)jouissant ! En s’attaquant à la sacro-​sainte représentation du sexe féminin comme un trou à combler, Maïa Mazaurette agrandit nos possibles. Après la sortie du trou freudien, la chroniqueuse du Monde spécialisée sur les sexualités nous invite dans une seconde partie de son essai à lever la tête, c’est-à-dire à réinventer nos rapports, loin des injonctions à la performance.

colere

Le pouvoir de la colère des femmes,
de Soraya Chemaly

Éditions Albin Michel

La colère est-​elle mauvaise conseillère, comme le dit le dicton ? Soraya Chemaly analyse le pouvoir qu’elle peut donner aux femmes qui se révoltent, mais aussi les ravages qu’elle produit lorsqu’elle est – le plus souvent – contenue. Elle se penche surtout sur le « gaslighting », cette manière perverse de faire passer celle qui s’emporte pour une « hystérique ». Un moyen souvent employé pour discréditer celles qui protestent et qui dénoncent. Soraya Chemaly démontre que la colère est « la plus féminine des vertus : compassionnelle et farouche, sagace et surpuissante ». 

vagabondes

Vagabondes, voleuses, vicieuses,
de Véronique Blanchard

Éditions François Bourin

L’historienne Véronique Blanchard est également responsable du centre Enfants en justice, de l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse. Elle explore ici les archives de la justice des mineures et décrypte les réponses genrées apportées par la société à la délinquance des jeunes filles. Soupçonnées de déviance sexuelle, ces « mauvaises filles », issues le plus souvent des classes populaires, sont avant tout des adolescentes rebelles. Consciemment ou non, elles rejettent les normes sociales et la morale. Véronique Blanchard pointe aussi les différences de traitement entre les délinquant·es, filles ou garçons. 

triangle

Le Triangle et l’Hexagone,
de Maboula Soumahoro

Éditions La Découverte

Maboula Soumahoro livre ici un récit autobiographique. Au gré de multiples va-​et-​vient, l’autrice converse avec la grande et les petites histoires, avec les traditions intellectuelle, artistique et politique de la diaspora noire/​africaine. C’est aussi le livre d’une réflexion autour de son identité de femme noire en ce début de XXIe siècle, ainsi que le récit d’une ascension sociale au sein de l’université. Une expérience individuelle qui fait écho à l’expérience collective, en mettant en lumière la banalité du racisme aujourd’hui en France.

Délibération et remise du prix

En raison de la crise sanitaire, les délibérations du jury ont été repoussées au début du mois de juillet 2020.
Elles devaient se tenir le lundi 20 avril 2020, lors d’un déjeuner au bar et lieu culturel à la programmation féministe Bonjour Madame à Paris.

La cérémonie de remise des prix (jury et lectrices) prévue le 23 avril dans la soirée à La Nouvelle Seine, salle de spectacles à Paris, est annulée.

Nous avons dévoilé le nom des lauréates le 6 juillet !


Ils sont partenaires :

Capture d’écran 2020 03 03 à 15.24.52
BEAUREGARD 2020 4360349338429090787
NEW LOGO