fbpx
prix essai feministe
Lauréates twitter22

6 juillet 2020 – Et voi­ci les deux autrices qui rem­portent les prix de la pre­mière édi­tion du Prix de l’essai fémi­niste Causette ! Iris Brey et son Regard fémi­nin, une révo­lu­tion à l’écran ont été choi­sis par notre jury de haute volée, pré­si­dé par Laure Adler. Quant à Victoire Tuaillon et son livre Les Couilles sur la table, ils ont conquis nos lec­trices et gagnent ain­si le prix du public. Félicitations à toutes les deux !

En accès libre : lisez notre inter­view des lau­réates

Récapitulatif des épi­sodes pré­cé­dents, d’une aven­ture com­men­cée en mars

Causette a le grand plai­sir de vous annon­cer le lan­ce­ment du pre­mier Prix de l’essai fémi­niste, qui récom­pen­se­ra chaque année un ouvrage de non-​fiction por­tant sur les ques­tion­ne­ments et les réflexions du fémi­nisme.

Ce prix désire mettre en lumière des livres qui pro­posent de nou­velles pers­pec­tives, ana­lyses ou enjeux en matière de droits des femmes et d’égalité des genres.
L’objectif est éga­le­ment de mettre en avant des autrices, sous-​représentées par­mi les lauréat·es des prix lit­té­raires. Aussi les livres nomi­nés devront être écrits par des femmes. Par ailleurs, il peut s’agir d’ouvrages tra­duits.
Le prix Causette sera décer­né par un jury de neuf per­sonnes, choi­sies par­mi des per­son­na­li­tés concer­nées par les ques­tions fémi­nistes : jour­na­listes, podcasteur·trices, représentant·es du milieu asso­cia­tif, socio­logues, essayistes.

Les collaborateur·trices de Causette (jour­na­listes, pigistes) ont sélec­tion­né les huit ouvrages qui leur ont sem­blé les plus per­ti­nents par­mi les essais parus entre les mois de sep­tembre 2019 et jan­vier 2020, avant de confier leur lec­ture au jury.

Un jury d'exception

Laure Adler

Présidente du jury
Historienne, phi­lo­sophe et jour­na­liste, figure de France Culture, dont elle fut direc­trice, Laure Adler inter­vient durant toute sa car­rière dans des maga­zines his­to­riques ou cultu­rels, à la télé­vi­sion comme à la radio. Également femme de lettres, elle a mar­qué l’édition en col­la­bo­rant avec de grandes mai­sons d’édition. Elle est l’autrice de nom­breux essais sur les femmes et de bio­gra­phies. Prix Femina de l’essai pour son ouvrage sur Marguerite Duras (Gallimard), elle anime actuel­le­ment l’émission L’Heure bleue sur France Inter. 

Nadia Daam

Après avoir par­ti­ci­pé à la Matinale d’Europe 1 et aux Maternelles sur France 5, la jour­na­liste inter­vient aujourd’hui dans le maga­zine 28 Minutes sur Arte. Depuis sep­tembre 2019, elle pro­duit et pré­sente Modern Love, émis­sion heb­do­ma­daire sur France Inter. 

Lauren Bastide

Journaliste, Lauren Bastide est la créa­trice du pod­cast La Poudre et la co-​fondatrice du stu­dio Nouvelles Ecoutes. Elle milite depuis 4 ans au sein de l’association Prenons la Une. Diplomée en sciences poli­tiques et en études de genre, elle a aus­si été rédac­trice en chef du maga­zine Elle et chro­ni­queuse sur Canal Plus.
Photo © Franck Aubry

Anne-​Cécile Mailfert

Militante fémi­niste, elle a été béné­vole au Mouvement du Nid, puis porte-​parole d’Osez le fémi­nisme !. Elle a contri­bué en 2016 au rap­port « Où est l’argent pour les droits des femmes ? » et a créé la Fondation des femmes dont elle est pré­si­dente.

Dr Kpote

Animateur de pré­ven­tion sur la sexua­li­té et les conduites addic­tives, le Dr Kpote tra­vaille sur l’identité, l’orientation sexuelle, le consen­te­ment, les mala­dies sexuel­le­ment trans­mis­sibles et la contra­cep­tion… entre autres ! Il offi­cie depuis plu­sieurs années dans les lycées et les centres d’apprentissage de la région pari­sienne. Tous les mois, il relate ses expé­riences dans Causette

Camille Froidevaux-​Metterie

Philosophe, pro­fes­seure de science poli­tique, char­gée de mis­sion égalité-​diversité à l’université de Reims Champagne-​Ardenne, elle étu­die les trans­for­ma­tions de la condi­tion fémi­nine à l’époque contem­po­raine dans une pers­pec­tive qui place le corps au centre de la réflexion. 

Jennifer Padjemi

Journaliste, elle col­la­bore entre autres à Slate.fret aux Inrocks. Elle est la créa­trice du pod­cast Miroir Miroiret cofon­da­trice de la news­let­ter @whatsgoodletter.

Charlotte Pudlowski

Cofondatrice du stu­dio de pod­casts Louie Media, elle a créé les pod­casts Transfert et Entre. Elle enseigne le jour­na­lisme à Sciences Po. Elle a éga­le­ment été rédac­trice en chef de Slate.fr.

Thomas Messias

Journaliste à Slate.fr,ani­ma­teur du pod­cast Mansplaining. Thomas est éga­le­ment pro­fes­seur de mathé­ma­tiques dans un lycée. 

Le Prix des lec­trices

Nos lec­trices sont par­tie pre­nante de l’aventure ! Nous avons créé un Prix, en paral­lèle de celui remis par le jury, spé­cia­le­ment pour elles. Entre le ven­dre­di 13 mars et le lun­di 13 avril, les lec­trices (et les lec­teurs !) de Causette ont voté en ligne pour leur ouvrage pré­fé­ré par­mi les fina­listes. L’ouvrage le plus cité consti­tue­ra le Prix des lec­trices (et des lec­teurs, on ne vous oublie pas, chers amis à tes­to­sté­rone).

Nota bene : Au cas où celui-​ci et le prix du jury dési­gne­raient le même ouvrage, ce sera le livre arri­vé en deuxième posi­tion des pré­fé­rences des lec­trices et lec­teurs qui sera rete­nu

Les livres sélec­tion­nés

les couilles sur la table

Les Couilles sur la table,
de Victoire Tuaillon

Éditions Binge audio

Victoire Tuaillon a pas­sé à la ques­tion, deux ans durant, les mas­cu­li­ni­tés. Dans un pod­cast bimen­suel, Les Couilles sur la table, elle a invi­té toutes celles et ceux qui se sont interrogé·es sur les ques­tions de genre. Féministes, phi­lo­sophes, artistes, socio­logues, ils et elles ont par­ta­gés une parole libre et des pro­pos sou­vent nova­teurs. Ce livre est le recueil de ces entre­tiens.

le ragard feminin

Le regard fémi­nin, une révo­lu­tion à l'écran,
d'Iris Brey

Éditions de l'Olivier

Spécialiste de la repré­sen­ta­tion des femmes à l’écran, Iris Brey pro­pose ici sa défi­ni­tion du « female gaze »,après laquelle on ne ver­ra plus les films et les séries de la même façon. D’Alice Guy à Céline Sciamma, la jour­na­liste revi­site l’histoire du ciné­ma, offrant dans le même élan une ana­lyse embal­lante sur les manières de repré­sen­ter les rela­tions femmes/​hommes face à la camé­ra. 

lachez nous uterus 1

Lâchez-​nous l'utérus !,
de Fiona Schmidt

Éditions Hachette

Dans son der­nier livre, Lâchez-​nous l’utérus !, la jour­na­liste fémi­niste Fiona Schmidt s’attaque à la « charge mater­nelle ». Un plai­doyer revi­go­rant et plein d’humour pour en finir avec ces injonc­tions sur la mater­ni­té qui touchent toutes les femmes, avec ou sans enfants.

jouir

Jouir, en quête de l'orgasme fémi­nin,
de Sarah Barmak

Éditions Zones

Journaliste et actrice cana­dienne, Sarah Barmak a publié ce livre-​enquête sur la jouis­sance des femmes en 2016. Il aura donc fal­lu attendre l'automne 2019 pour que l'ouvrage nous par­vienne, grâce au tra­vail de la tra­duc­trice Aude Sécheret, qui s'est vu recom­man­der le livre par Mona Chollet : une trans­mis­sion fémi­niste col­lec­tive, donc. Jouir est une plon­gée fas­ci­nante dans la libé­ra­tion du plai­sir des femmes, et les entraves qui demeurent.

sortir du trou

Sortir du trou, lever la tête,
de Maïa Mazaurette

Éditions Anne Carrière

Voilà un essai (ré)jouissant ! En s’attaquant à la sacro-​sainte repré­sen­ta­tion du sexe fémi­nin comme un trou à com­bler, Maïa Mazaurette agran­dit nos pos­sibles. Après la sor­tie du trou freu­dien, la chro­ni­queuse du Monde spé­cia­li­sée sur les sexua­li­tés nous invite dans une seconde par­tie de son essai à lever la tête, c’est-à-dire à réin­ven­ter nos rap­ports, loin des injonc­tions à la per­for­mance.

colere

Le pou­voir de la colère des femmes,
de Soraya Chemaly

Éditions Albin Michel

La colère est-​elle mau­vaise conseillère, comme le dit le dic­ton ? Soraya Chemaly ana­lyse le pou­voir qu’elle peut don­ner aux femmes qui se révoltent, mais aus­si les ravages qu’elle pro­duit lorsqu’elle est – le plus sou­vent – conte­nue. Elle se penche sur­tout sur le « gas­ligh­ting », cette manière per­verse de faire pas­ser celle qui s’emporte pour une « hys­té­rique ». Un moyen sou­vent employé pour dis­cré­di­ter celles qui pro­testent et qui dénoncent. Soraya Chemaly démontre que la colère est « la plus fémi­nine des ver­tus : com­pas­sion­nelle et farouche, sagace et sur­puis­sante ». 

vagabondes

Vagabondes, voleuses, vicieuses,
de Véronique Blanchard

Éditions François Bourin

L’historienne Véronique Blanchard est éga­le­ment res­pon­sable du centre Enfants en jus­tice, de l’École natio­nale de pro­tec­tion judi­ciaire de la jeu­nesse. Elle explore ici les archives de la jus­tice des mineures et décrypte les réponses gen­rées appor­tées par la socié­té à la délin­quance des jeunes filles. Soupçonnées de déviance sexuelle, ces « mau­vaises filles », issues le plus sou­vent des classes popu­laires, sont avant tout des ado­les­centes rebelles. Consciemment ou non, elles rejettent les normes sociales et la morale. Véronique Blanchard pointe aus­si les dif­fé­rences de trai­te­ment entre les délinquant·es, filles ou gar­çons. 

triangle

Le Triangle et l'Hexagone,
de Maboula Soumahoro

Éditions La Découverte

Maboula Soumahoro livre ici un récit auto­bio­gra­phique. Au gré de mul­tiples va-​et-​vient, l’autrice converse avec la grande et les petites his­toires, avec les tra­di­tions intel­lec­tuelle, artis­tique et poli­tique de la dia­spo­ra noire/​africaine. C’est aus­si le livre d’une réflexion autour de son iden­ti­té de femme noire en ce début de XXIe siècle, ain­si que le récit d’une ascen­sion sociale au sein de l’université. Une expé­rience indi­vi­duelle qui fait écho à l’expérience col­lec­tive, en met­tant en lumière la bana­li­té du racisme aujourd’hui en France.

Délibération et remise du prix

En rai­son de la crise sani­taire, les déli­bé­ra­tions du jury ont été repous­sées au début du mois de juillet 2020.
Elles devaient se tenir le lun­di 20 avril 2020, lors d’un déjeu­ner au bar et lieu cultu­rel à la pro­gram­ma­tion fémi­niste Bonjour Madame à Paris.

La céré­mo­nie de remise des prix (jury et lec­trices) pré­vue le 23 avril dans la soi­rée à La Nouvelle Seine, salle de spec­tacles à Paris, est annu­lée.

Nous avons dévoi­lé le nom des lau­réates le 6 juillet !


Ils sont par­te­naires :

Capture d’écran 2020 03 03 à 15.24.52
BEAUREGARD 2020 4360349338429090787
NEW LOGO