fbpx
Capture d’écran 2021 10 12 130511
© Pexels / Andrea Piacquadio

Causette se lance dans la for­ma­tion

Nous nous met­tons aux for­ma­tions pro­fes­sion­nelles et vous expli­quons pour­quoi.

Créé en 2009, pen­dant la pré­his­toire de #MeToo, Causette s’active depuis bien­tôt treize ans à mettre ses pages au ser­vice des femmes, de leurs droits, de leur liber­té, de leurs aspi­ra­tions.

Mais nous avons eu envie, pour par­ta­ger autre­ment nos convic­tions et notre enga­ge­ment, de ten­ter d’autres formes de com­mu­ni­ca­tion, de pas­ser au concret. C’est pour­quoi Causette se lance dans le domaine de la for­ma­tion avec DIXIT1, les­quelles for­ma­tions sont prises en charge par votre Opco (Opérateur de com­pé­tences).

Deux sujets nous ont sem­blé par­ti­cu­liè­re­ment impor­tants en ce qui concerne le quo­ti­dien des femmes aujourd’hui. Leur propre empo­werment et la lutte contre les agres­sions sexistes et sexuelles.

En ce qui concerne l’empowerment, le terme est très employé, mais les faits sont têtus, par­ti­cu­liè­re­ment dans le domaine du tra­vail. En matière d’égalité, il reste un chan­tier en friche, et pas seule­ment pour les écarts de salaires. Les femmes, requises encore et tou­jours par les tâches domes­tiques, consacrent moins de temps à enri­chir leur réseau pro­fes­sion­nel que les hommes. Elles sont aus­si tri­bu­taires de biais cog­ni­tifs qui les entravent, comme l’« attri­bu­tion interne ». Un tra­vers fémi­nin qui fait qu’en cas de pro­blème, par exemple lors d’un par­tiel, les étu­diants hommes attri­buent leurs dif­fi­cul­tés à des fac­teurs exté­rieurs (prof trop sévère, par­tiel trop dur), alors que les étu­diantes s’attribuent le pro­blème (« Je suis trop nulle »).

Avec Coaching Days, spé­cia­listes en for­ma­tions per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles, nous avons mis au point des outils pour que cha­cune déve­loppe ses capa­ci­tés à s’affirmer, à repé­rer et à décons­truire ces biais ain­si que les injonc­tions patriar­cales inté­rio­ri­sées. Pour (re)trouver sa juste place dans son milieu social et pro­fes­sion­nel.

La for­ma­tion "Image de soi, cha­risme, impact"
La for­ma­tion "Agir pour ne plus subir"

Pour mener à bien notre for­ma­tion contre le har­cè­le­ment, les agres­sions, les vio­lences sexuelles, nous nous sommes rap­pro­chées de l’association HandsAway (« Bas les pattes »), qui mène ce com­bat depuis 2016. Une enquête Ifop2 révèle que 60 % des Européennes ont été vic­times d’une forme de sexisme ou de har­cè­le­ment sexuel au cours de leur vie pro­fes­sion­nelle. C’est donc cru­cial de for­mer au mieux les référent·es har­cè­le­ment sexuel dans les entre­prises, mais aus­si toutes celles et ceux qui ont envie de s’impliquer sur ces sujets.

Avec l’équipe de HandsAway nous avons mis au point une for­ma­tion pour pré­ve­nir les vio­lences et savoir venir en aide aux vic­times.

La for­ma­tion Causette x HandsAway : Référent·es har­cè­le­ment sexuel et agis­se­ments sexistes

Pouvoir iden­ti­fier les situa­tions à risque et les sté­réo­types sexistes qui les favo­risent, savoir com­ment réagir face aux vic­times et aux agres­seurs, déter­mi­ner et appli­quer les démarches à mettre en œuvre pour les unes comme pour les autres. Pour connaître tous les détails de ces for­ma­tions rendez-​vous ici.

  1. DIXIT, orga­nisme de for­ma­tion cer­ti­fié, appar­tient au groupe Hildegarde[]
  2. Enquête Ifop sur le sexisme au tra­vail pour la Fondation Jean-​Jaurès et la Fondation euro­péenne d’études pro­gres­sistes, octobre 2019.[]
Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés