« C’est la vie », de Mohamed El Khatib, un spectacle poignant et sans pathos sur la perte d’un enfant

CEstLaVie

Daniel Kenigsberg, 61 ans, grand gaillard bonhomme aux cheveux blancs. Fanny Catel, petite poupée de 37 ans ayant l’air d’en avoir 17. Tous deux sont acteurs. Mais tous deux ont un autre point commun : la perte d’un enfant. Le premier, de son grand garçon, la seconde, de sa petite fille. Le[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés