Pauline Chagne photo 2

Bon plan : lun­di à Paris, Pauline Chagne en concert pour Règles élémentaires

La chan­teuse du vibrant Orange Sanguine Pauline Chagne se don­ne­ra en concert sur une péniche pari­sienne lun­di 13 décembre au béné­fice de l'association Règles élé­men­taires, qui dis­tri­bue des pro­tec­tions hygié­niques aux femmes démunies.

Pauline Chagne a fait irrup­tion dans la musique en juillet 2020 avec un savou­reux titre dis­co inti­tu­lé Orange Sanguine, dans lequel elle chante joyeu­se­ment sa rela­tion com­pli­quée avec son flux mens­truel : J'ai l'orange san­guine /​liqueur de l'endomètre /​le cœur au bord des lèvres /​et tout part en sucette. Dans le clip accom­pa­gnant le mor­ceau, déjà, Pauline Chagne, en mini robe paille­tée années 80 fait les comptes de ce que coûte en tam­pons et autres ser­viettes une vie de règles – 2340 euros. Rien de plus nor­mal donc que l'artiste de 24 ans ait déci­dé de mon­ter un concert soli­daire au béné­fice de l'association Règles élé­men­taires, qui dis­tri­bue depuis plu­sieurs années des pro­duits hygié­niques aux femmes précaires.

Lire aus­si l Précarité mens­truelle : 13 % des étu­diantes doivent faire un choix entre nour­ri­ture et pro­tec­tions hygiéniques

Rendez-​vous est don­né lun­di 13 décembre à 20h sur la péniche Le Marcounet près de l'Hôtel de ville de Paris pour ce Noël Menstruel, dont le prix des places, dis­po­nibles sur ce lien KissKissBankBank, finan­ce­ront les acti­vi­tés de Règles élé­men­taires. Sur scène, l'artiste sera accom­pa­gnée du com­po­si­teur de ses musiques, Antonin Tardy. Iels joue­ront les titres issus de son EP Nuit Pauline, sor­ti début novembre. La signa­ture de Pauline Chagne : une voix grave à la Clara Luciani, des textes doux-​amers et sur­tout, sa maî­trise de la harpe élec­trique, qui donne ce mer­veilleux son syn­thé­tique à ses morceaux. 

Pour que la soi­rée soit fes­tive, le concert sera sui­vi d'un karao­ké ima­gi­né par les acco­lytes et Règles élé­men­taires : des tubes années 80 (on ne se refait pas !) aux paroles réin­ven­tées pour col­ler au thème san­guin de l'événement. Du genre : En rouge et rouge !

Musicienne enga­gée, Pauline Chagne l'est aus­si en tant que comé­dienne : actuel­le­ment, elle joue dans Je te par­donne (Harvey Weinstein), une pièce dont le nom pro­vo­ca­teur cache la mise en scène d'un tri­bu­nal citoyen jugeant le pro­duc­teur amé­ri­cain auteur de vio­lences sexuelles. 

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don
Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés
mathidle

Mathilde : la haine en ligne n’aura pas sa voix

Féministe et enga­gée, la chan­teuse qui s’est fait connaître en par­ti­ci­pant à The Voice creuse son sillon artis­tique avec un nou­vel album pré­vu en mars. Et ce, mal­gré le cybe­rhar­cè­le­ment quo­ti­dien qu’elle subit de la part de mil­liers...