Nuits magnétiques

Les photos de Maria Lax ressemblent à un film de David Lynch. Un film un peu étrange, avec de rares personnages, un minuscule village finlandais et une nature sauvage. Un film où il ne fait jamais jour et où les extraterrestres peuvent débarquer à tout moment. La traque des ovnis, c’est justement le fil conducteur du travail de cette photographe finlandaise installée à Londres. En découvrant, par hasard, un livre rédigé par son grand-​père, Soini, en 1972, dans lequel il raconte que dans les années 1960 l’endroit était un lieu culte pour les traqueurs de soucoupes volantes, elle décide de reprendre l’enquête à sa façon. Fascinée par cette histoire dont elle ignorait tout, Maria Lax est donc retournée sur ses terres natales pour interroger les témoins de l’époque et faire parler celles et ceux qui assurent avoir vu de drôles de lumières dans le ciel. Une enquête aux allures de conte fantastique avec des images que l’artiste définit elle-​même comme « très nostalgiques et un peu tristes, mais aussi, je l’espère, agréables et rassurantes ». On confirme. 

Some Kind of Heavenly Fire, de Maria Lax. Setanta Books, 46 euros.

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés