©Karolina CWIK A
© Karolina CWIK Un corps fatigué, sans cesse touché par des petites mains qui l’ont marqué de leur empreinte… Dans une série intimiste et autobiographique (Don’t Look at Me, 2016-2020), la photographe polonaise témoigne de sa difficulté à s’accomplir en tant que femme et mère.

Photographie : le fes­ti­val Circulation(s) s'adapte à la contin­gence sanitaire

Chaque année, le fes­ti­val Circulation(s), qui se tient habi­tuel­le­ment au Centquatre, à Paris, nous fait décou­vrir le meilleur de la jeune pho­to­gra­phie euro­péenne. Malgré la situa­tion sani­taire, c’est bel et bien le cas depuis le 13 mars jusqu’au 2 mai. 

En ligne dans un pre­mier temps, en espé­rant que les musées rouvrent avant la fin de l’événement. En atten­dant, le fes­ti­val se réin­vente : visites gui­dées en vidéo avec les membres du col­lec­tif, inter­views d’artistes, lives, e‑lectures de port­fo­lios… Et même un Little Circulation(s) pour le jeune public, tous les mer­cre­dis matin. Douze natio­na­li­tés. De quoi voya­ger en images et en pen­sée. Les amou­reux du pré­sen­tiel pour­ront tout de même admi­rer le très beau tra­vail du pho­to­graphe por­tu­gais Bruno Silva, à la biblio­thèque Claude Lévi-​Strauss, dans le XIXe arron­dis­se­ment de Paris, sur un vil­lage de la ban­lieue de Porto tra­ver­sé par l’une des rivières les plus pol­luées du nord du Portugal. Autre réjouis­sance pour les Parisiens : trente-​neuf pho­tos grand for­mat sont à retrou­ver dans treize gares et sta­tions du réseau RATP. C’est par­ti pour la chasse au tré­sor ! Sans plus attendre, voi­ci nos petits chou­chous pour ce cru 2021.

©Elliott VERDIER « Reaching for Dawn » 2018 2020 festival circulations 20211 A
© Elliott Verdier – Dix-​huit ans après les faits, les images à la chambre de Reaching for Dawn (2018−2020), accom­pa­gnées d’enregistrements sonores, rendent compte du pro­fond trau­ma­tisme cau­sé par la guerre civile au Liberia.
©Chiara Cordeschi A
© Chiara Cordeschi – Be a Woman (2018) est un pro­jet auto­bio­gra­phique qui ana­lyse les étapes majeures de la vie d’une femme à tra­vers l’expérience de l’artiste. Alliant images d’archives, per­for­mance et por­trait, ce tra­vail dénonce les sté­réo­types de genre, révèle les frus­tra­tions et les angoisses.
©Charles THIEFAINE « Tahrir Désobéissance » 2019 festival circulations 20212 A
© Charles Thiefaine – En novembre 2019, mani­fes­tants et forces de l’ordre s’affrontent sans relâche à Bagdad.
Dans sa série Tahrir – Désobéissance (2019), Charles Thiefaine, qui vit entre la France et l’Irak, pose son regard sur les corps et les émo­tions de ces jeunes confron­tés à la violence.
©Benjamin SCHMUCK « Lever les sages » 2019 2020 festival circulations 20212 A
© Benjamin Schmuck – Au Bénin, « lever les sages » est l’action de remer­cier un ancien pour les conseils pro­di­gués et d’honorer les défunts. Dans la série du même nom, réa­li­sée entre 2019 et 2020, Benjamin Schmuck ques­tionne la repré­sen­ta­tion de la mort et de la mémoire clanique.
©Thomas LOPES Joanne JOHO « All Inclusive » 2019 festival circulations 2021 A
©[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés