jimmy conover LtKoW6kh2eE unsplash 1
© Jimmy Conover / Unsplash

Conséquence des avor­te­ments sélec­tifs en Albanie, 21 000 filles manquent à l’appel

En Albanie, des mil­liers de filles manquent à l’appel, consé­quences d’avortements sélec­tifs inter­dits mais encore pra­ti­qués, comme ailleurs dans les Balkans, où règnent les valeurs patriar­cales et où les filles sont par­fois “indé­si­rables”.

“Quand mon mari a appris que notre qua­trième enfant serait une fille, il m’a presque tuée.” Lina* n’a jamais don­né nais­sance à sa qua­trième fille. “J’étais prête à ris­quer ma vie pour ne pas que ce bébé vienne au monde.”

Le délai légal pour avor­ter était pas­sé, alors elle s’est ren­due dans une cli­nique pri­vée, qui lui a fait subir un avor­te­ment dans des condi­tions d’hygiène lamen­tables. “Depuis déjà trois ans, je souffre de lésions du sys­tème géni­tal qui entraînent des troubles psy­cho­lo­giques”, murmure-​t-​elle d’une voix bri­sée par les larmes. Comme des[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
Capture d’écran 2023 03 14 à 11.33.13

Tremblement de terre en Turquie : « Sans accès aux ser­vices d’accouchement et soins obs­té­triques d’urgence, les femmes enceintes risquent des com­pli­ca­tions poten­tiel­le­ment mortelles »

Plus d’un mois après le double séisme qui a fait plus de 50.000 mort·es en Turquie et en Syrie, l’heure est à la prise en charge des rescapé·es, notamment des centaines de milliers de femmes enceintes qui ne peuvent plus accéder aux services de...