Un anti-​Despentes à l’académie

111 quiches academie goncourt camille besse
© Camille Besse

Pour un peu, on serait pas­sé à côté : mi-​février, l’académie Goncourt a adou­bé ses nou­veaux membres, l’écrivaine Camille Laurens et l’essayiste Pascal Bruckner. C’est qu’il fal­lait pal­lier les départs de Bernard Pivot et de Virginie Despentes, qui ont démis­sion­né cet hiver. Alors, quitte à renou­ve­ler l’institution, autant miser sur une figure ico­no­claste. Et pour ça, quel meilleur can­di­dat que Pascal Bruckner ? 

Le fier repré­sen­tant de la vieille élite ger­ma­no­pra­tine, qui pré­pare un nou­veau livre sur le « bouc émis­saire blanc », n’a pas seule­ment le mérite de pour­fendre le « néo­fé­mi­nisme », les luttes des mino­ri­tés ou la « dan­ge­reuse pro­pa­gande » de Greta Thunberg. Défenseur invé­té­ré de Roman Polanski, il en a aus­si après #MeToo, Adèle Haenel et… Virginie Despentes. De plus, apprend-​on dans un récent article du Monde, l’homme est bon vivant – un élé­ment appa­rem­ment déci­sif pour ceux qui l’ont intro­duit à l’académie. Rien que pour ça, ça valait le coup de rem­pla­cer une Despentes par un Bruckner, non ? 

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .