121 quiches rn feministe capture ecran bfm tv
© capture écran BFM TV

Coming out “fémi­niste” au RN

Elle ne s’en cache pas – ou plus. Sur BFM-​TV, le 11 mars, Marine Le Pen a fait son coming out mili­tant : oui, elle est « fémi­niste ». Mais atten­tion, pas une de ces har­pies hystérico-​misandres. Non, sa ligne à elle, c’est avant tout la bien­veillance. « Je suis une fémi­niste qui n’exprime pas d’hostilité à l’égard des hommes », a‑t-​elle ras­su­ré devant le jour­na­liste Bruce Toussaint, avant de dénon­cer la « haine » de la mili­tante Alice Coffin. Parce qu’elle trouve ça « pro­fon­dé­ment injuste », et que ça la « rend mal­heu­reuse », voyez-​vous. 

C’est que la pré­si­dente du Rassemblement natio­nal, qui siège à l’Assemblée natio­nale depuis 2017, a une méthode bien à elle pour faire avan­cer la cause des femmes. Comme à l’été 2020, quand elle a cosi­gné une pro­po­si­tion de loi afin d’« inter­dire l’usage de l’écriture inclu­sive » à toute per­sonne ou struc­ture béné­fi­ciaire d’une sub­ven­tion publique. Ou lorsqu’elle s’est oppo­sée, cet automne, à l’allongement du délai légal de l’IVG. Et dans cette bataille, elle peut comp­ter sur le sou­tien sans faille de ses petit·es cama­rades du RN. Les mesures visant à réduire l’écart sala­rial entre hommes et femmes ? Au Parlement euro­péen, les vingt-​trois député·es RN ont voté contre. Les pro­po­si­tions inci­tant les États membres à inté­grer l’égalité femmes-​hommes dans leur poli­tique étran­gère ? Idem. Les grands objec­tifs euro­péens concer­nant les droits des femmes ? Ils sont contre aus­si. Bah oui, pas ques­tion pour eux de cau­tion­ner « les reven­di­ca­tions déli­rantes des fémi­nistes radi­cales », se sont justifié·es les élu·es. Autant dire qu’avec des « ami·es » pareil·les, on n’a pas besoin d’ennemi·es

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .