fbpx
Advertisement
amazen 720
© Capture d'écran Amazon

Amazon, cette entreprise qui (ne) vous veut (pas) du bien

La dernière fois que nous avions eu des nouvelles d’Amazon, c’était en avril au sujet du rejet par vote de ses salarié·es de l’entrepôt de Bessemer dans l’Alabama de la création d’un syndicat, après une campagne patronale carabinée pour s’y opposer. Cette fois, dans une vidéo diffusée le 27 mai sur son compte Twitter, Amazon nous présentait sa dernière trouvaille pour réduire le stress de ses employé·es. Noyez vos espoirs : il ne s’agit pas de lâcher du lest sur les cadences, de faire baisser les pressions exercées par les managers ou même d’augmenter les salaires. Non, avec l’AmaZen, l’entreprise préfère se positionner sur les conséquences de ses désastreuses conditions de travail, en promettant de soigner (?!) la santé mentale échaudée de ses employé·es.

« Grand » comme une cabine téléphonique, ce box individuel permet de « recharger la batterie interne » des employé·es pendant leurs pauses. Un projet ambitieux, l’AmaZen étant installée en plein cœur du titanesque et assourdissant entrepôt, entre les colis et les transpalettes. « Recharger sa batterie interne » en langage Amazon, c’est être assis sur une chaise et visionner de courtes vidéos de méditation ou des scènes calmes avec des sons apaisants sur un ordinateur pendant qu’un petit ventilateur envoie de l’air. Quelques plantes en pot (sans doute fausses) ainsi qu’un (faux) ciel bleu et des (faux) petits nuages enjolivent le tout. L’AmaZen n’est donc ni plus ni moins qu’une jolie Panic Room l’on peut finalement s’enfermer pour pleurer un bon coup entre deux exportations.

Un concept bien dérisoire lorsqu’on sait que les conditions de travail chez Amazon font régulièrement scandale depuis des années. La dernière en date, l’affaire des bouteilles d’urine en mars 2021, dans laquelle des livreur·euses révélaient être obligé·es de se soulager dans des contenants en plastique, n’ayant pas le temps de se rendre aux toilettes en raison de la cadence de livraison toujours plus délirante.

La vidéo de présentation de l’AmaZen ayant été supprimée du compte Twitter depuis le 27 mai, on ne sait pas si cette merveille verra finalement le jour. Qu’Amazon se rassure, si c’est raté pour le bien-​être, l’AmaZen pourra toujours être recyclée pour la prochaine saison de la série dystopique Black Mirror. Un épilogue finalement logique pour le Gafa qui vient de se payer le mythique studio hollywoodien, Metro Goldwyn Mayer (MGM), le 26 mai dernier.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  


Idées Cadeaux Causette

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .