Le remède au patriar­cat ? L'autrice Suzette Elgin l'avait sur le bout de la langue

Fournies en majeure par­tie par l’univers de la science-​fiction, les idéo­langues ou langues arti­fi­cielles per­mettent de peau­fi­ner les mondes ima­gi­naires. Dans le cas du láa­dan, extir­pé de l’imagination de Suzette Haden Elgin, l’objectif est double : ser­vir l’histoire de Native Tongue, sa tri­lo­gie SF, et ses réflexions de lin­guiste fémi­niste sur le langage. 

dictionnaire laadan
Dictionnaire láadan

La bataille achar­née menée ces der­nières années par les fémi­nistes quant à l’écriture inclu­sive et la fémi­ni­sa­tion de cer­tains mots a fait cou­ler beau­coup d’encre, par­don­nez l’euphémisme. Pourtant, dans la lutte pour la décons­truc­tion de la langue, certain·es ont été bien au-​delà de l’utilisation du point médian. 

En 1984, après une car­rière de pro­fes­seure de lin­guis­tique à l’Université de San Diego, Suzette Haden Elgin publie Native Tongue, pre­mier opus d’une tri­lo­gie dys­to­pique du même nom. Entre les pages de cet ouvrage, nous sommes en 2205 après Jésus-​Christ et la Terre a décou­vert il y a des années déjà qu’elle n’était pas la seule pla­nète de l’univers à abri­ter la vie. Ici-​bas, les lin­guistes, seuls capables d’assurer la com­mu­ni­ca­tion, et ain­si le com­merce, avec les extra­ter­restres, sont deve­nus l’élite de la nation. Déchu de ses droits depuis un siècle,[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés