cn1 ep5 29mai s.branchu2702 ec
Éric Cantona dans le rôle d'Alain Delambre. © S. Branchu2702

La sélec­tion séries d’avril 2020

Le must du mois

Dérapages : le cadre se rebiffe

C’est du bon bou­lot, sans mau­vais jeu de mots. De fait, Dérapages traite bel et bien du chô­mage des seniors, mais sans pin­cettes. Mieux encore : cette créa­tion ori­gi­nale fran­çaise adopte la forme auda­cieuse d’un thril­ler en six épi­sodes, aus­si gla­çants que poi­gnants. Palpitants. 

Adaptée libre­ment du roman Cadres noirs, de Pierre Lemaitre, cette nou­velle série concentre sa force de frappe sur le per­son­nage atta­chant d’Alain, un DRH âgé de 57 ans que six années de chô­mage, de déclas­se­ment social et de petits bou­lots humi­liants, ont anéan­ti. Jusqu’au jour où sa can­di­da­ture est rete­nue par une mul­ti­na­tio­nale pres­ti­gieuse. De quoi reprendre du poil de la bête ! Seul hic : avant d’être embau­ché, il doit se prê­ter à un jeu de rôles assez odieux. À savoir une prise d’otages au cours de laquelle, bien sûr, rien ne va se pas­ser comme prévu.

Oscillant entre l’intime et le poli­tique, notam­ment par le biais de la voix off d’Alain (les deux tiers du récit sont construits sur un flash-​back), Dérapages dégage un sen­ti­ment de cohé­rence rare en dépit de ses excès assu­més. Sans doute parce qu’elle porte un regard sans conces­sion sur notre socié­té ultra libé­rale. Raccord avec sa bru­ta­li­té, en somme, d’autant que la réa­li­sa­tion de Ziad Doueiri (Baron noir) est au cor­deau. Sans doute, encore, parce que les per­son­nages qui gra­vitent autour d’Alain (sa femme, ses filles, son meilleur pote, les diri­geants de la mul­ti­na­tio­nale) ont le temps d’exister. S’ils étoffent le point de vue de la série par leur diver­si­té, ils nous racontent tous, aus­si, à quel point cette socié­té est impi­toyable. Et sans doute, enfin, parce que son cas­ting ne com­met aucune sor­tie de route. Mention spé­ciale à Éric Cantona dans le rôle d’Alain. À part chez Ken Loach, il n’a jamais été aus­si juste. Du bon bou­lot, vraiment.

Dérapages, de Ziad Doueiri. Série de 6 épi­sodes de 52 min. Les 23 et 30 avril, à 20 h 55 sur Arte. En inté­gra­li­té sur Arte.tv du 16 avril au 13 mai. 

En replay

Visible : Out on Television

De l’exclusion (mépri­sante) à l’inclusion (clas­sieuse), la télé­vision amé­ri­caine a tou­jours entre­te­nu une rela­tion « com­pli­quée » avec la com­mu­nau­té LGBTI+. Nul hasard dans ce pays tarau­dé par la reli­gion et la norme. Ce que montre cette série docu­men­taire pas­sion­nante, à ­tra­vers nombre d’archives (sit­coms, talk-​shows, télé­films, séries, repor­tages d’actualité) et de témoi­gnages (d’Ellen DeGeneres à Oprah Winfrey ou Neil Patrick Harris…). La forme est certes clas­sique, mais le fond – qui nous balade des années 1950 aux années 2020 – est tour à tour sidé­rant, bou­le­ver­sant ou brillant. In fine, ce voyage tumul­tueux nous rap­pelle à quel point la petite lucarne peut façon­ner les men­ta­li­tés. Aujour­d’hui comme hier. 

Visible : Out on Television, de Ryan White. Série de 5 épi­sodes de 52 min,
dis­po­nibles sur AppleTV+.

À sur­veiller

Le Bureau des légendes, sai­son 5

Qu’est-il arri­vé à Marie-​Jeanne ? Telle est l’une des ques­tions posées par la cin­quième et nou­velle sai­son du Bureau des légendes… Méchant ­tea­sing ! De fait, cette série fran­çaise hyper popu­laire, qui raconte les cou­lisses de la DGSE et le par­cours de l’espion Malotru, a fait de chacun·e de nous un·e pro du ren­sei­gne­ment. Donc du secret. Impossible, dès lors, de vous en dire davan­tage, si ce n’est que le per­son­nage de Marie-​Jeanne (inter­pré­té par Florence Loiret Caille) s’étoffe, que le sémillant Louis Garrel y fait une très convain­cante appa­ri­tion, que l’on se pro­mène de Paris à Moscou et du Caire à Djedda, et qu’Éric Rochant, brillant créateur-​auteur-​producteur, signe ici sa der­nière sai­son. En beau­té : il cède sa place à Jacques Audiard pour les deux der­niers épisodes.

Le Bureau des légendes (sai­son 5), d’Éric Rochant. Série de 10 épi­sodes inédits de 52 min, à par­tir du 6 avril en exclu­si­vi­té sur Canal + et sur MyCanal.

Partager
Articles liés
recos series

3 séries à bin­ger ce week-end

Causette vous pro­pose trois séries au top à binge-​watcher ce week-​end. D’argent et de sang Et si la toute pre­mière série de Xavier Giannoli, cinéaste césa­ri­sé d’Illusions per­dues, n’était pas, tout sim­ple­ment, son grand œuvre ...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.