Capture d’écran 2022 10 11 à 11.19.36

Le Grand Bivouac, fes­ti­val en terres féminines

Cette année, Le Grand Bivouac qui se tien­dra du 17 au 23 octobre à Albertville en Savoie, est pla­cé sous le signe des « iden­ti­tés remar­quables ». Au pro­gramme de cette 21e édi­tion, durant laquelle seront pro­je­tés plus d’une cin­quan­taine de films-​documentaires, des récits d'ici ou d'ailleurs, qui bous­culent et interrogent. 

Ami·es des belles images, des grands espaces et des émo­tions fortes, du 17 au 23 octobre, rendez-​vous à Albertville, en Savoie, pour un Grand Bivouac. Depuis vingt et un ans, ce fes­ti­val fait la part belle au docu­men­taire. Près de 35 000 per­sonnes s’y rendent chaque année pour y décou­vrir une sélec­tion de films pre­nant le monde à témoin.

Parmi la sélec­tion inter­na­tio­nale offi­cielle, une dizaine de docs se pen­che­ront sur des des­tins de femmes. Vous pour­rez notam­ment décou­vrir ou redé­cou­vrir trois films dont Causette vous a déjà par­lé dans ses pages : La Terre est bleue comme une orange, d’Irina Tsilyk, sur Myroslava et sa mère Anna fil­mant leur vie sous les bombes au Donbass ; 9 jours à Raqqa, de Xavier de Lauzanne, sur Leila Mustapha, 30 ans et maire de Raqqa, ville mar­tyre dévas­tée par l’État isla­mique, et La Combattante (lire page 80).

Ne ratez pas non plus Comme je veux, de Samaher Alqadi, sur la place Tahrir, en Égypte, huit ans après la grande mani­fes­ta­tion où des dizaines d’agressions sexuelles et de viols avaient été per­pé­trés. Ni Sur le fil du zénith, de la réa­li­sa­trice Natyvel Pontalier, qui part à la recherche deson « double je » à l’occasion de son retour au Gabon. Dans Eskape, Neary Adeline Hay, qui a fui à 3 ans avec ses parents le chaos de l’après-Khmers rouges, remonte le che­min de l’exil. The Snow Calls, de Marjan Khosravi, suit la gros­sesse d’une femme de la com­mu­nau­té Bakhtiari, dans les mon­tagnes du sud de l’Iran, enceinte de son deuxième enfant et mena­cée de répu­dia­tion si le nouveau-​né s’avérait – « encore une fois » – une fille. 

Dans Sri Landaise, Maylis Dartigue prend, trente ans après son adop­tion dans les Landes par un couple de Français, la camé­ra à témoin pour ten­ter de réunir les deux bouts de son his­toire entre la France et le Sri Lanka. Je revien­drai dan­ser dans les dunes, de Christiane Mordelet, raconte le des­tin d’Otgo, jeune Mongole de 10 ans, per­sua­dée de par­ve­nir un jour à s’échapper du désert de Gobi, en Mongolie, pour deve­nir bal­le­rine. Seule autour du monde, d’Édouard Mauriat, revient sur le des­tin extra­or­di­naire de la grande navi­ga­trice Samantha Davies. Découvrez enfin le com­bat mécon­nu de Madonna Thunder Hawk en regar­dant Warrior Women, de Christina D. King et Elizabeth A. Castle. À plus de 75 ans, elle raconte ses décen­nies de lutte pour défendre les droits des Amérindien·nes. Autant de por­traits de com­bat­tantes qu’il ne fau­dra man­quer sous aucun pré­texte. Quitte à dor­mir sous la tente. 

Le Grand Bivouac, fes­ti­val du film docu­men­taire et du livre, Albertville (Savoie), du 17 au 23 octobre. Grandbivouac.com

Partager
Articles liés
exxtrait un divan à tunis

Un divan à Tunis : une comé­die thérapeutique

Premier film de la réalisatrice franco-tunisienne Manele Labidi, « Un divan à Tunis » est une comédie pétillante avec Golshifteh Farahani. Elle y incarne une psychanalyste parisienne, bien décidée à ouvrir son cabinet à Tunis au lendemain de la...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.