Magazine n° 113 – Juillet-​août 2020

causette 113 couv web
© Serge Picard

ÉDITO

À peine sortirons-​nous de nos joggings crasseux, le cheveu mi-​gras et la fesse molle après deux mois d’isolement forcé que certaines revues pour-​nous-​les-​femmes, dont nous ne citerons pas le nom – sororité oblige –, nous invitaient fermement à « déconfiner nos kilos » et à « retrouver notre corps » d’avant. Pour le monde d’après, faudra repasser !
Bah oui, on a beau avoir vécu l’une des pires crises du siècle, avoir failli perdre nos parents ou nos grands-​parents, avoir vu les soignants manquer de vriller à tout instant, des milliers de gens perdre leur job et nos enfants se lobotomiser à force d’essayer de comprendre ce qu’on tentait de mal leur expliquer sur le théorème de Pythagore, pour certaines, la seule, l’unique vraie épreuve restait encore à venir : celle du bikini bien sûr. Chaque été, c’est la même rengaine sur papier glacé et c’est pas un petit virus de rien du tout qui va nous détourner de nos priorités. Au feu la découverte, pendant le confinement, des joies de l’absence de soutif, du bonheur de mettre nos poils en jachère quelque temps et de ne pas se tartiner la tronche de fond de teint pour essayer d’avoir l’air en forme. Non, non, le monde d’après ce sera en taille 36, merci bonsoir. Usure…
Malgré tout, une chose est incontestable dans ce que nous annonce la revue en ­question : l’été approche. Et b*** de m***, on l’a pas volé celui-​là. Alors, pour celles et ceux qui ont la chance de pouvoir aller se dorer le bourrelet sur une plage ou au bord d’une piscine, de gravir des montagnes avec leurs mollets flasques ou de tremper leur cellulite dans une rivière glacée, on vous souhaite des vacances détendues, enrichissantes, cultivées, relax, amoureuses (ou pas !), et pleines de saines lectures. Mais surtout, pas d’abdos fessiers. À moins que ça vous fasse plaisir. 
Ah oui ! Et sachez aussi que ça y est, cette fois c’est la bonne : Causette débarque (enfin !) sur le Web le 1er juillet avec un site tout nouveau tout chaud et garanti sans conseils gainage. Abonnez-​vous ! Car là encore, sans vous, ce sera beaucoup moins marrant. On se voit là-​bas ?

Extraits du numéro
113 cinema madre le pacte

En salles : « Madre », noirceur lumineuse

Il est des films brillants et puis il est des films comètes. Madre appartient à la deuxième catégorie. Tels ces corps célestes, imprévisibles et fulgurants, il est à la fois constitué d’un noyau sombre et d’un halo éblouissant.  Jugez plutôt :[…]
Lire l’article
113 quiches tote bag ÆˇPlease I cant breatheˇØ ∏ capture Çcran Facebook

Côté récup, on ne manque jamais d’air

Alors que les rassemblements antiracistes se multiplient à la suite de la mort de George Floyd, un Afro-​​Américain assassiné lors d’un contrôle de police, le 25 mai, à Minneapolis, aux États-​​Unis, certain·es en profitent pour faire leur beurre. Des influenceuses ont ainsi fait le plein de photos stylées en manif pour…
Lire l’article
thumbnail turquie liberte et democratie couleur

Turquie : l’île de la tentation mégalo

En marketing comme en politique, tout est une question de branding. Ainsi de ce caillou jusqu’ici inhabité au large ­d’Istanbul : ne dites plus Yassiada mais « île de la démocratie et de la liberté ». Après cinq ans de travaux – avec destruction systématique des arbres de Yassiada pour laisser place au bétonnage –,…
Lire l’article
Partager
Articles liés
109 couverture Causette © Marie Rouge

Magazine n° 109 – Mars 2020

ÉDITO On a beau être au XXIe siècle, le jour (plus très récent…) où j’ai soufflé les 25 bougies de mon gâteau d’anniv à la crème fouettée supplément chantilly orné d’une superbe photo de ma délicieuse petite personne, il a fallu que Tata...

Couv 105

Magazine n° 105 – Novembre 2019

Elle a été poignardée dans le cœur. Un couteau planté dans le thorax, elle a tenté de descendre les escaliers pour trouver de l’aide. En vain. Elle avait 35 ans et quatre enfants âgés de 2, 4, 9 et 11 ans. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le...

Causette 102 COUV

Magazine n° 102 – Juillet-​août 2019

C’est une bien triste nouvelle. Après sept années de bons et loyaux services à la nation, Paye ta shnek ferme boutique. Ce Tumblr culte et pionnier en matière de dénonciation du harcèlement de rue et qui s’évertuait à recenser toutes sortes de...