Nicolas Zepeda
© capture écran @narumikurosaki

Aux assises, la réclu­sion à per­pé­tui­té requise contre Nicolas Zepeda pour le meurtre de l'étudiante japo­naise Narumi Kurosaki

Ce mer­cre­di, le par­quet a requis une peine de pri­son à per­pé­tui­té contre le Chilien Nicolas Zepeda, jugé en appel pour l'assassinat en 2016 à Besançon de son ex-​petite amie Narumi Kurosaki.

Alors que le pro­cès touche à sa fin, le par­quet a récla­mé ce mer­cre­di une peine de pri­son à per­pé­tui­té contre Nicolas Zepeda, jugé en appel pour le meurtre de son ex-​petite amie Narumi Kurosaki. Si le corps de l'étudiante japo­naise – dis­pa­rue à Besançon en 2016 – n'a jamais été retrou­vé, l'avocat géné­ral Etienne Manteaux a sou­li­gné devant les assises de
la Haute-​Saône la "soli­di­té des charges" à l'encontre de l'accusé. "Tout, j'insiste, tout conduit vers Nicolas Zepeda dans la mort de Narumi Kurosaki", a‑t-​il mar­te­lé. L'an pas­sé, en pre­mière ins­tance, l'avocat avait requis la réclu­sion à per­pé­tui­té mais n'avait pas été tota­le­ment sui­vi par les juré·es, qui avaient condam­né M. Zepeda à 28 ans de réclu­sion. Mardi, le Chilien[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.