blue and white striped textile
Les couleurs du drapeau trans © Katie Rainbow 🏳️‍🌈

Transidentité infan­tile : après la fer­me­ture de l'emblématique centre de la cli­nique Tavistock, Londres opte pour un modèle régionalisé

Fin juillet, le sys­tème de san­té publique du Royaume-​Uni a annon­cé la fer­me­ture du centre pour enfants et adolescent·es de la cli­nique Tavistock, pion­nière depuis trente ans. Une déci­sion qui fait suite aux recom­man­da­tions d’un rap­port plai­dant pour une approche décen­tra­li­sée, qui per­mette de limi­ter les erreurs de prise en charge.

« Nous tra­vaillons main dans la main avec nos par­te­naires des nou­velles struc­tures et nos res­pon­sables pour assu­rer la conti­nui­té des soins de notre patien­tèle, où que cela soit pos­sible. » Jeudi 25 août, la cli­nique Tavistock and Portman, basée à Londres (Grande-​Bretagne), a publié un com­mu­ni­qué pour prendre acte de la fer­me­ture de son ser­vice de prise en charge des troubles de genre chez les mineur·es. Annoncée le 28 juillet par le National Health Service (NHS, sys­tème de san­té publique du Royaume-​Uni), cette fer­me­ture, qui inter­vien­dra au prin­temps pro­chain, sera com­pen­sée par la créa­tion de deux nou­veaux centres d’accompagnement du jeune public trans, l’un situé à Londres et l’autre pro­ba­ble­ment à Manchester.

Depuis trente ans, la cli­nique de san­té men­tale Tavistock s’était spé­cia­li­sée dans l’accompagnement des enfants et adolescent·es trans­genres à tra­vers le GIDS (pour Gender Identity Developpment Service, centre du Développement de l’identité de genre). Le GIDS était[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
ROOXANE CAMPOY causette medium illu copie

Mère céli­ba­taire et fière de l'être

Comme de nombreuses autres femmes, notre journaliste a décidé de faire famille seule. Ni plan B, ni choix par défaut, la maternité en solo s’affirme aujourd’hui comme un projet de vie tout aussi valable qu’un autre. Elle raconte son parcours et...