image 123650291
Portrait de Lyes Louffok. © DR

Lyes Louffok : le porte-​voix des enfants placé·es

Le mili­tant des droits des enfants Lyes Louffok dénonce inlas­sa­ble­ment les “aber­ra­tions” d’un sys­tème de pro­tec­tion de l’enfance à bout de souffle.

Il se décrit comme une “vigie”. Depuis dix ans, Lyes Louffok, ancien enfant pla­cé, pas­sé par “l’enfer des foyers” et vic­time de vio­lences sexuelles et de mal­trai­tance, ne laisse rien pas­ser. À coup de tweets, de livres et d’interviews, ce jeune homme de 29 ans tire à bou­lets rouges tant sur les gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs, qu’il accuse “d’inertie” cou­pable, que sur les dépar­te­ments, “hors-​la-​loi”. Le mili­tant des droits des enfants “déborde de colère” et “crie­ra” jusqu’à ce que l’exécutif “se débouche les oreilles”.

Confié à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) dès sa nais­sance, Lyes Louffok a été bal­lo­té de ses 18 mois à ses 18 ans de familles d’accueil en foyers. Il dénonce aujourd’hui une “situa­tion extrê­me­ment alar­mante” et mar­tèle : “On tra­verse une crise qui ne cesse de s’aggraver d’année en année. Énormément[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés