Capture decran 2023 12 18 a 2.29.18 PM
© Paname Distribution

Émilie Deleuze, réa­li­sa­trice de "5 hec­tares" : "L’absurde, c’est ma manière de voir le monde"

Dépaysement garan­ti avec 5 hec­tares ! Le nou­veau film d’Émilie Deleuze dresse le por­trait amu­sé, et très amu­sant, d’un cita­din se décou­vrant une pas­sion sou­daine pour un bout de terre limou­sine… Voyage en trac­teur à la clé ! Explications avec cette autrice-​réalisatrice on ne peut plus nature.

Causette : D’où vient 5 hec­tares, qui raconte l’histoire de Franck, un homme éta­bli, accom­pli, qui met en péril sa car­rière, son couple, son confort, afin d’assouvir sa pas­sion sou­daine pour 5 hec­tares de terre limousine ?

Emilie Deleuze capture ecran mubi.com

© cap­ture écran mubi.com

Émilie Deleuze : D’un ami com­mun que nous avons, Marie Desplechin (la cos­cé­na­riste du film) et moi, et qui a eu ce rap­port pas­sion­nel à la terre après avoir ache­té une mai­son de cam­pagne. Pourtant, 5 hec­tares, ça n’est pas beau­coup. Pas tant que ça, disons ! Il faut savoir qu’aujourd’hui, en moyenne, un pay­san éle­veur d’animaux ne peut pas vivre décem­ment en des­sous de 200 hec­tares. Mais tout à coup, s’occuper de ses 5 hec­tares est deve­nu une néces­si­té pour lui. Il devait le faire, c’était comme une évi­dence, un appel, une mis­sion, même s’il était inca­pable d’expliquer pour­quoi ! En gros, dans son rap­port à la terre, com­plè­te­ment abs­trait, il fal­lait qu’il existe en tant que res­pon­sable. Une[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.