woman 5146029 960 720
©Pixabay

Vacances : elles ont choi­si de par­tir seules

Ninon, Aurélie et Chloé ont entre 26 et 28 ans. Comme de plus en plus de femmes, elles ont choi­si les vacances en solo. Entre peur de la soli­tude, ouver­ture à l’autre et ques­tion­ne­ments sur leur sécu­ri­té, elles nous racontent cette expé­rience émancipatrice.

« Hello, j’envisage de par­tir en voyage en Europe solo après une rup­ture sen­ti­men­tale mais j’avoue que ça me fait un peu peur de me lan­cer… Où me conseilleriez-​vous d’aller ? » Des mes­sages comme celui de Garance, le groupe Facebook « Voyager au fémi­nin en sac à dos » qui compte 97 300 membres, seule­ment des femmes, en voit pas­ser plu­sieurs dizaines par jours au milieu de cli­chés de mon­tagnes, de plages para­di­siaques et de monu­ments historiques. 

« Voyager au fémi­nin en sac à dos », mais aus­si « We are back­pa­ckeuse », « Les Couchsurfeuses », « La Voyageuse », ou « Ose voya­ger seule ». Depuis quelques années, les groupes réser­vés aux femmes dési­reuses de ten­ter les vacances en solo pul­lulent sur les inter­nets. Autrefois conno­tées stade ultime des vacances de la lose, l’aventure en solo s’est lar­ge­ment démo­cra­ti­sée ces der­nières années et nom­breuses sont les femmes qui n’hésitent plus à par­tir sur les routes de France et de Navarre. Mais, à la dif­fé­rence de leurs com­pères mas­cu­lins, celles qui voyagent seules intriguent, déroutent, autant qu’elles forcent l’admiration. 

Lire aus­si I La Voyageuse : « Il fau­drait que chaque femme voyage seule au moins une fois dans sa vie »

Il faut dire que dans l’Histoire, les femmes n’ont pas été habi­tuées à fou­ler, seules, les sen­tiers du monde. Réduites à la mater­ni­té, can­ton­nées à la sphère domes­tique et donc à l’immobilité, elles étaient davan­tage des patientes Pénélope atten­dant le retour d’Ulysse au port que des Christophe Colomb en[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
toddler sitting on desk

Lettre à la sco­la­ri­sa­tion obli­ga­toire : « Tout le monde apprend, natu­rel­le­ment, par­tout, tout le temps et for­cer cet appren­tis­sage n'a pas de sens »

Alors qu'Emmanuel Macron envisage de réduire drastiquement les possibilités d'instruction à domicile dans le cadre du projet de loi de lutte contre les séparatismes, Auriane, 20 ans et vivant à Paris, s’adresse à la scolarisation obligatoire...

22h femme dehors

“Une femme, après 22 h, qu’est-ce qu’elle fout dehors ?” : sur Tiktok, les uti­li­sa­trices postent des vidéos d’elles la nuit pour se moquer des pro­pos sexistes d’un influen­ceur mascu

Alerte nou­velle ten­dance ! Et celle-​ci est plus jouis­sive que d’habitude. Sur TikTok, les uti­li­sa­trices donnent à voir les acti­vi­tés (par­fois absurdes) aux­quelles elles s’adonnent après 22 heures, pour envoyer bou­ler...