fbpx
smoke illustration
© Nihal Demirci Erenay

La chro­nique de Fiona Schmidt : « J’ai un besoin vis­cé­ral de célé­brer la fin de 2022, qui a duré 365 jours selon la police, mais 36 500 selon les manifestant·es »

Entre l'envie de faire la fête et celle de l'aligner sur ses convic­tions anti­con­su­mé­ristes, notre chro­ni­queuse Fiona Schmidt, autrice, a trou­vé une solu­tion : célé­brer Yule, la deuxième grande fête de l’année dans le calen­drier wic­ca après Samhain, le Nouvel An des sorcières.

Le monde est divi­sé en deux camps : celui des gens qui râlent contre la mise en place des calen­driers de Noël dans les super­mar­chés à la mi-​septembre, entre le bac des tongs sol­dées et le rayon des four­ni­tures sco­laires, et celui des gens qui s’en réjouissent.

insta offre etudiante […]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
lap0053941.jpg

Fête des voisin·es

"Bientôt la Fête des voi­sins. Il y a quelques années, avec Mirella, l’infirmière du troi­sième étage, et ma copine Loulou, du bâti­ment A, mère de famille très nom­breuse, nous nous sommes moti­vées pour orga­ni­ser la pre­mière édition. Tout...