capture decran 2023 03 01 a 15.01.50
© Capture d'écran du sondage Simone Média

Violences sexistes et sexuelles : un homme sur deux ne demande tou­jours pas l’accord de sa par­te­naire avant de l’embrasser

Cinq ans après le début du mou­ve­ment Me Too, Simone Média, en col­la­bo­ra­tion avec l'association En Avant Toute(s), publie ce jeu­di un son­dage sur l'impact qu'a eu le mou­ve­ment sur « le com­por­te­ment des hommes vis-​à-​vis du consen­te­ment et des vio­lences sexistes et sexuelles ».

Après la publi­ca­tion du der­nier rap­port du Haut Conseil à l’Egalité (HCE) en jan­vier der­nier qui dres­sait un bilan alar­mant du sexisme en France, c'est au tour de Simone Média, en col­la­bo­ra­tion avec l’association En Avant Toute(s), de s'emparer de la ques­tion des vio­lences sexistes et sexuelles. En inter­ro­geant uni­que­ment des hommes de plus de 18 ans, l'enquête cherche à connaître l'impact du mou­ve­ment Me Too sur « le com­por­te­ment des hommes vis-​à-​vis du consen­te­ment et des vio­lences sexistes et sexuelles [VSS] », cinq après le début du mou­ve­ment. Une manière péda­go­gique de les sen­si­bi­li­ser, en posant « les bonnes ques­tions » pour « qu’ils aient envie de chan­ger par eux-​même », explique Louise Delavier, porte-​parole de l’association En Avant Toute(s).

Question méthode, le son­dage a été réa­li­sé auprès d’un échan­tillon de 1115 hommes adultes, de mi novembre à mi[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.