person in white long sleeve shirt holding black pan with food
©Egor Gordeev

Une étude le prouve : plus les hommes aiment la viande rouge, plus ils sont sexistes

Selon une étude de l’Ifop dévoi­lée ce 22 sep­tembre sur le pro­fil des hommes consom­ma­teurs de viande, les idées sexistes sont domi­nantes chez les gros man­geurs de barbaque. 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les hommes aux idées sexistes sont sur­re­pré­sen­tés chez les « vian­dards ». C’est le résul­tat d’un son­dage Ifop pour le média en ligne Darwin Nutrition, publié ce jeu­di 22 sep­tembre. Une étude qui sur­vient moins d’un mois après le bra­sier déclen­ché fin août par une petite phrase de la dépu­tée Europe Écologie-​Les Verts (EELV) Sandrine Rousseau, lors des jour­nées d’été du par­ti à Grenoble. 

Alors qu’elle par­ti­ci­pait à une table ronde consa­crée à la consom­ma­tion de viande et ses réper­cus­sions pour le cli­mat, Sandrine Rousseau avait décla­ré qu’il « faut chan­ger de men­ta­li­té pour que man­ger une entre­côte cuite sur un bar­be­cue ne soit plus un sym­bole de viri­li­té ». Il n’en fal­lait pas plus pour que la polé­mique s’enflamme du côté des épris de bar­baque et que la dépu­tée fémi­niste s'attire une fois de plus les raille­ries d'internautes et des réac­tions poli­tiques indignées. 

Lire aus­si I Idée lumi­neuse : deve­nez végé­ta­rien pour prou­ver à Sandrine Rousseau qu'elle a tort

Mais voi­là que les chiffres vont dans le[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.