Capture d’écran 2023 06 05 à 11.41.53
Séverine, la mère de Lucas, après le rendu à l'issue de l'audience le 5 juin 2023. Capture d'écran BFM-TV.

Mort de Lucas : les quatre élèves recon­nus cou­pables de har­cè­le­ment, mais pas de son suicide

Le tri­bu­nal pour enfants d’Épinal (Vosges) a jugé les quatre collégien·nes cou­pables de har­cè­le­ment ce lun­di 5 juin, mais n’a pas rete­nu le lien de cau­sa­li­té entre les faits et le sui­cide de Lucas.

Lucas a‑t-​il été pous­sé au sui­cide à force d’être har­ce­lé au col­lège ? Le tri­bu­nal pour enfants d’Épinal (Vosges) a tran­ché cette ques­tion ce lun­di 5 juin en recon­nais­sant cou­pables de har­cè­le­ment les quatre élèves (deux filles et deux gar­çons) âgé·es de 13 ans du col­lège Louis Armand de Golbey (Vosges) mais sans rete­nir leur res­pon­sa­bi­li­té dans le sui­cide de Lucas. L'adolescent, 13 ans éga­le­ment, s’est don­né la mort le 7 jan­vier der­nier à la suite de har­cè­le­ment sco­laire à carac­tère homo­phobe, selon ses proches. Les juges ont esti­mé, eux, qu’il n’y a pas de lien de cau­sa­li­té éta­bli entre ces faits et le sui­cide de l’adolescent.

Le tri­bu­nal a ain­si sui­vi les réqui­si­tions du par­quet. Lors de l’audience, le 3 avril der­nier, le par­quet d’Épinal n’avait pas requis la recon­nais­sance du har­cè­le­ment sco­laire ayant entraî­né le sui­cide. Au len­de­main de la mort de Lucas, le pro­cu­reur d’Épinal, Frédéric Nahon, avait pour­tant annon­cé l’ouverture d’une enquête pour « har­cè­le­ment sco­laire ayant entraî­né le sui­cide de[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés