fbpx

Maïwen Janovet, fon­da­trice de l’association Obèses Anonymes : « Ne pas se divi­ser là où l'union est essentielle »

3 ques­tions à Maïwen Javonet, patiente-​experte der­rière l’association Obèses Anonymes et la start-​up Fedmind, qui déplore une forme de pure­té mili­tante divi­sant la lutte contre la grossophobie.

maiwen janovet e1646314108895
© Alexandre Tillier

La jour­née mon­diale de l'obésité, le 4 mars est l'occasion de don­ner la parole à Maïwen Javonet qui suit depuis dix ans les per­sonnes obèses, à tra­vers l'association Obèses Anonymes et l'application d'accompagnement thé­ra­peu­tique Fedmind qu'elle a créées. Elle pointe du doigt les écueils que peut cau­ser l'idéal militant. 

Causette : Vous consta­tez dans un com­mu­ni­qué de presse qu'« en plus des nom­breuses moque­ries et dis­cri­mi­na­tions de la part des per­sonnes "nor­males", les obèses subissent désor­mais les injonc­tions des militants[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
IMG  0502

Herpès : érup­tion silencieuse

En France, le virus de l’herpès concerne deux personnes sur trois. Incurable, stigmatisant, tu, car honteux, il fait l’objet de nombreuses recherches pour trouver un vaccin. Sans succès pour l’instant.