3Y5A9454
© Sylvie Castioni

Le pre­mier seule en scène d'Anne Depetrini ou l'odyssée cocasse d'une femme qui vou­lait juste être heureuse

L’animatrice de télé­vi­sion et comé­dienne Anne Depetrini se lance dans un seule sur scène. Son spec­tacle, mis en scène par Alex Lutz et adap­té de son livre, retrace avec humour et ten­dresse sa quête du bon­heur. À voir au Point Virgule jusqu'à la fin de l'année.

On connaît tous et toutes son visage. En par­ti­cu­lier les qua­dras qui l’ont vue offi­cier dès le milieu des années 1990 sur les pla­teaux de Canal+, d’abord à la mythique météo, puis très vite à Nulle part ailleurs et plus tard aux côtés de Philippe Gildas, dans Un autre jour­nal. Après une longue pause loin du petit écran, elle a, depuis 2021, repris du ser­vice tous les ven­dre­dis dans Quotidien, sur TMC. Mais, depuis des années, Anne Depetrini a aus­si une autre vie. Touche à tout, elle a réa­li­sé deux films (Il reste du jam­bon ? et L’École est finie) et a écrit un livre : La Quête (Flammarion, 2021).

C’est ce livre – qui raconte avec beau­coup d’humour et d’auto­dérision son par­cours assez fou­fou pour ten­ter d’être heu­reuse, « enfin contente. Pas mal­heu­reuse quoi » – qu’elle adapte aujourd’hui dans un seule en scène, aus­si tou­chant et sin­cère que poi­lant. Elle y retrace toutes ses ten­ta­tives lou­foques (pour ne pas dire déses­pé­rées) pour aller mieux. Du clas­sique psy, à la voyante, en pas­sant par le rebou­teux, le magné­ti­seur ou même l’exorciste. Au final, c’est un por­trait d’elle en creux, celui d’une fille pas très sûre d’elle et sou­vent com­plexée, qu’elle nous livre avec grâce. Le tout sous l’œil bien­ veillant et amu­sé d’Alex Lutz, qui la met en scène.

Anne Depetrini, seule en scène. Tous les ven­dre­dis et same­dis au Point Virgule, à Paris, jusqu’au 30 décembre.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.