« La Deuxième femme », de Louise Mey : sublime descente aux enfers

Louise Mey, autrice de polars engagés et de la pièce Chattologie, offre, avec La Deuxième Femme, son œuvre la plus aboutie : un roman noir saisissant sur les violences faites aux femmes.

LouiseMeyLeMasqueHR 4
© D. Ipomée

C’est un coup de génie que réalise Louise Mey avec La Deuxième Femme, l’un des romans les plus puissants de cette rentrée de janvier. Déjà saluée par Causette pour ses trois polars féministes et pour son spectacle d’humour, Chattologie, la romancière accompagne ici la lente descente aux enfers d’une femme battue, racontée de l’intérieur. Pourquoi est-​ce si haletant ? Parce que Louise Mey câble nos cerveaux de lecteurs et lectrices au fond de la cage thoracique de son héroïne, déroule chaque détail de cette mécanique amoureuse et criminelle de façon si douce et[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés