"À la recherche de Jeanne" : un roman gra­phique sai­sis­sant sur la vie fau­chée d'une dis­pa­rue de la Shoah

Zazie Tavitian adapte, avec brio, son pod­cast À la recherche de Jeanne en un roman gra­phique du même nom, illus­tré par la des­si­na­trice Caroline Péron et publié ce 14 sep­tembre. À la faveur de la décou­verte d'un car­net de recettes, la jour­na­liste plonge dans la vie de Jeanne Weill, son arrière-​arrière-​grand-​mère, dont elle connaît très peu la vie, si ce n'est qu'elle est morte dans un camp d'extermination.

calmann levy tavitian amp peron a la recherche de jeanne couv v7.i
(©CALMANN LEVY)

Jeanne Weill avait 58 ans quand elle est morte assas­si­née au camp d'extermination de Sobibór, en Pologne, en 1943. Elle a eu trois enfants, et a pu connaître une par­tie de sa des­cen­dance avant d'être dépor­tée. C'est à peu près tout ce que savait Zazie Tavitian de son arrière-​arrière-​grand-​mère, dont la vie avait été anni­hi­lée par la Shoah. À l'été 2019, Zazie Tavitian découvre l'existence d'un cahier de recettes qui appar­te­nait à Jeanne, en dis­cu­tant avec sa cou­sine Racheli, qui habite en Israël. Ce cahier sera le point de départ d'une longue enquête pour la jour­na­liste, par ailleurs pas­sion­née par la cui­sine : « La Shoah est comme une grosse tache noire, dou­lou­reuse et indé­lé­bile. Elle s'octroie le mono­pole des sou­ve­nirs, même ceux qui n'ont rien à voir avec elle. C'est pour cela que l'été der­nier, lorsque Racheli m'a par­lé d'un livre de recettes qu'elle avait chez elle et qui avait appar­te­nu à Jeanne, que Jeanne avait écrit, j'ai pen­sé pour la pre­mière fois : "Jeanne cui­si­nait, Jeanne a eu une vie. Avant d'être morte, Jeanne était vivante." »

Ces expli­ca­tions, Zazie Tavitian les donne dans le pre­mier épi­sode de son pod­cast À la recherche de Jeanne (Binge Audio), médium qu'elle avait ini­tia­le­ment choi­si en 2020 pour retra­cer l'existence de cette loin­taine parente. Deux ans et demi plus tard, ses recherches prennent la forme d'un roman gra­phique, illus­tré par la des­si­na­trice Caroline Péron, et publié ce mer­cre­di chez Calmann-​Lévy. L'excellent et foi­son­nant pod­cast est adap­té avec le plus grand soin par les deux femmes, dans des tons pas­tels et un style de des­sin plu­tôt réa­liste, offrant une autre dimen­sion au récit audio déjà cap­ti­vant. Caroline Péron a pu s'appuyer sur les pho­to­gra­phies, lettres, docu­ments et recettes gla­nés par Zazie Tavitian au cours de son enquête, ain­si que sur un jour­nal tenu par Jeanne pen­dant plu­sieurs années, pour redon­ner vie, avec force et vigueur, à la cin­quan­te­naire fau­chée par le si ter­rible évé­ne­ment historique. 

Malgré l'ombre de la Shoah, dont la gra­vi­té prend une teinte bleu nuit dans les pages de la bande des­si­née, on suit avec entrain les inves­ti­ga­tions de l'arrière-arrière-petite-fille de Jeanne, entre Israël – où une par­tie de sa famille s'est ins­tal­lée après la Seconde Guerre mon­diale – et Dijon ou encore Paris, où elle retrou­ve­ra même l'appartement dans lequel vivait la mère au foyer. La cui­sine, élé­ment déclen­cheur de l'enquête, ponc­tue le récit à tra­vers des scènes drôles et ani­mées, au cours des­quelles Zazie et sa famille essaient de repro­duire les recettes de Jeanne : ses pets de nonne, sa char­lotte aux pommes et son gâteau au cho­co­lat. L'occasion de dis­cu­ter, en dou­ceur, de cette der­nière, mais aus­si de sujets plus per­son­nels, de la trans­mis­sion ou du judaïsme. En sou­hai­tant rendre hom­mage à son arrière-​arrière-​grand-​mère, Zazie Tavitian ins­crit son pod­cast et son roman gra­phique dans la longue lignée des œuvres cultu­relles cher­chant à ras­sem­bler les mor­ceaux d'une mémoire que la France a long­temps vou­lu oublier et taire. Un tra­vail pas­sion­nant, cathar­tique et ô com­bien nécessaire.

À la recherche de Jeanne, publié le 14 sep­tembre chez Calmann-​Lévy, 180 pages, 23 euros

Partager
Articles liés
WONDER WOMAN 2017 81 A

La jour­née type de Wonder Woman

Concrètement, à quoi ça res­semble la rou­tine d’une Amazone sur l’île de Themyscira ?  Lire aus­si : Wonder Woman : retour sur LA pin-​up badass 7 h 30 Le soleil se reflète déjà sur la mer Égée. Pas besoin de réveil...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.