Langage des singes : « Les macaques adaptent leurs voca­li­sa­tions quand ils s'adressent à un supé­rieur hiérarchique »

Sommes-​nous la seule espèce à par­ler ? Pour ten­ter d’en savoir plus sur les ori­gines du lan­gage, l’éthologue Loïc Pougnault est allé inter­ro­ger nos cou­sins les primates. 

Capture d’écran 2021 12 21 à 09.01.36
© Placide Babilon pour Causette

Causette : Le lan­gage est-​il spé­ci­fique à l’espèce humaine ? 
Loïc Pougnault : Une par­tie du monde scien­ti­fique consi­dère que le lan­gage nous est propre, car l’humain serait le seul ani­mal capable d’évoquer des faits pas­sés et futurs, ou de se réfé­rer à des élé­ments abs­traits. À l’inverse de cette vision com­plexe du lan­gage humain, l’autre par­tie pré­fère le décom­po­ser en une somme de pro­prié­tés simples, comme le fait d’agencer des sons pour for­mer des mots et des phrases, d’associer un sens par­ti­cu­lier à un son, ou encore de conver­ser. Partant de cette seconde théo­rie, il est pos­sible de faire des com­pa­rai­sons entre nos sys­tèmes de com­mu­ni­ca­tion et ceux des ani­maux non humains. Au cours de ma thèse1, nous nous sommes inté­res­sés à l’une de ces pro­prié­tés du lan­gage humain : les conver­sa­tions. Nous vou­lions essayer de com­prendre si cette capa­ci­té que nous avons à[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don
  1. « Sur les traces de l’origine de nos conver­sa­tions : étude com­pa­ra­tive des inter­ac­tions vocales chez les grands singes », thèse sou­te­nue le 22 jan­vier 2021 à l’université Rennes‑1.[]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés