fbpx
drought and severe hunger in southern madagascar
© WFP/Tsiory Andriantsoarana

A Madagascar, une famine d’ampleur inédite due au chan­ge­ment cli­ma­tique

Dans le Sud de l’île, la séche­resse qui dure depuis 2 ans a détruit les récoltes et affame les popu­la­tions locales. Selon le Programme ali­men­taire mon­dial, cette crise ali­men­taire est le visage du chan­ge­ment cli­ma­tique.

Une femme fait bouillir une mar­mitte à même le sol. Autour d’elle, des dizaines d’enfants attendent. Dans l’eau, des semelles de san­dales en cuir de zébu qui cuisent. Ces déchets jetés par les cor­don­niers vont ser­vir de repas de sur­vie pour une popu­la­tion qui n’a plus rien à man­ger. Cette scène, fil­mée par Gaëlle Borgia, jour­na­liste fran­çaise récom­pen­sée du Prix Pulitzer en 2020, se déroule à Ambovombe, dans la région d’Androy, au Sud de Madagascar et illustre la crise ali­men­taire qui sévit dans cette par­tie de l’île. 

A seule­ment 1000 kilo­mètres de La Réunion, plus d’1 mil­lion de per­sonnes sont confron­tées à une insé­cu­ri­té ali­men­taire aiguë et 14 000 sont en situa­tion de catas­trophe, le niveau le plus éle­vé du Cadre Intégré de clas­si­fi­ca­tion de la sécu­ri­té ali­men­taire de l’ONU. La famine touche[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés