• Rechercher
  • Mot de passe oublié ?
  • Mot de passe oublié ?

“Riposte ali­men­taire” bloque l’avenue de la Grande-​Armée, à Paris, pour pro­tes­ter contre les coupes du bud­get de MaPrimeRénov’

AFP 20240226 34K32KZ v1 HighRes FranceEnvironmentDemo
Photo par Ian LANGSDON / AFP

Le mou­ve­ment de mili­tants du cli­mat Riposte ali­men­taire a blo­qué, lun­di matin pen­dant une heure, l’avenue de la Grande-​Armée dans un sens pour pro­tes­ter contre les coupes du gou­ver­ne­ment sur le bud­get de la réno­va­tion ther­mique des bâtiments.

Sept militant·es ont revê­tu des gilets oranges estam­pillés Riposte ali­men­taire (ancien­ne­ment Dernière Rénovation) et se sont assis·es sur le pas­sage pié­ton vers 9 h 15 en col­lant leurs mains à l’asphalte, empê­chant la cir­cu­la­tion à tous les véhi­cules dans le sens banlieue-​Paris, en direc­tion de l’arc de Triomphe, à l’exception des vélos et des motos, pro­vo­quant des klaxons, mais sans heurts avec les auto­mo­bi­listes. Au bout de trois quarts d’heure, la police a com­men­cé à décol­ler les mains de l’asphalte de cinq d’entre elles·eux avec un dis­sol­vant, avant de pro­cé­der à l’interpellation des sept militant·es.

“Le gou­ver­ne­ment revient sur ses pro­messes en repre­nant un mil­liard sur les 1,6 mil­liard pro­mis [d’augmentation de l’enveloppe de MaPrimeRénov’, ndlr], a jus­ti­fié Rachel, assise par terre, le cou enchaî­né à celui de Sacha.

"La réno­va­tion ther­mique des bâti­ments est une avan­cée majeure de jus­tice sociale en plus de faire face à la crise cli­ma­tique", a pour­sui­vi la mili­tante, qui affirme "ne peux pas pou­voir res­ter sans rien faire".

Riposte ali­men­taire pro­teste contre les éco­no­mies “immé­diates” de 10 mil­liards d’euros dévoi­lées par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, le 18 février, pour tenir les ambi­tions de réduc­tion du défi­cit. Érigé en sep­tembre au rang de “prio­ri­té abso­lue”, le bud­get alloué à la tran­si­tion éco­lo­gique est l’un des plus concer­nés par ces économies.

Partager