fbpx

La ter­rine de Beauvoir

Dimanche 8 mars, c’est la jour­née de « LA » femme. Alors que vous pen­siez vous lan­cer dans une clas­sique ter­rine de sau­mon, le monde semble se liguer pour y voir là un plat qui honore « l’éternel fémi­nin ». Léger, rose et déli­ca­te­ment sucré… Est-​ce votre faute si la bet­te­rave a la même cou­leur que ces p*** de fleurs que votre ton­ton vous offre pour « votre » fête et que les plaques que vous avez sur le visage après le soin bon mar­ché offert pour l’occasion par l’institut de beau­té du coin, qui n’a tou­jours pas com­pris le sens de cette journée ?

109 cuisine © Anne Bouillot pour Causette
© Anne Bouillot pour Causette

1. Mise dans l’ambiance 

De retour du mar­ché, met­tez dans l’eau les bou­tons de rose que vous avez reçus de la part des commerçant·es de votre rue ou des candidat·es aux muni­ci­pales, qui semblent une fois de plus avoir confon­du cette jour­née avec la Saint-​Valentin. Puis, faites bouillir[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
HS10 Anna Roumanoff © Ingrid Mareski

Les humo­ristes renou­vellent le canular

Guillaume Meurice, Anne Roumanoff, Géraldine de Margerie, Loris Giuliano : quatre énergumènes de l'humour nous ont raconté leur modus operandi, de la taquinerie bon enfant aux canulars les plus épicés.