fbpx

La terrine de Beauvoir

Dimanche 8 mars, c’est la journée de « LA » femme. Alors que vous pensiez vous lancer dans une classique terrine de saumon, le monde semble se liguer pour y voir là un plat qui honore « l’éternel féminin ». Léger, rose et délicatement sucré… Est-​ce votre faute si la betterave a la même couleur que ces p*** de fleurs que votre tonton vous offre pour « votre » fête et que les plaques que vous avez sur le visage après le soin bon marché offert pour l’occasion par l’institut de beauté du coin, qui n’a toujours pas compris le sens de cette journée ?

109 cuisine © Anne Bouillot pour Causette
© Anne Bouillot pour Causette

1. Mise dans l’ambiance 

De retour du marché, mettez dans l’eau les boutons de rose que vous avez reçus de la part des commerçant·es de votre rue ou des candidat·es aux municipales, qui semblent une fois de plus avoir confondu cette journée avec la Saint-​Valentin. Puis, faites bouillir un litre d’eau pour le futur bain-​marie, préchauffez le four à 180 °C et sortez un saladier.

[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
99 cuisine © Anne Bouillot

La bouillabaise

Oubliez l’hiver et ses frimas, le soleil chauffe votre dos-nu en stretch et se reflète sur vos créoles en plaqué : vous êtes cagole et fière de l’être.