people standing on stage with lights turned on during nighttime
Une pièce de théâtre, photographie d'illustration © Erik Mclean

À Clichy-​sous-​Bois, les Clameuses se la jouent chro­ni­queuses de théâtre

Elles ont une voix qu’on écoute peu, sur­tout lorsqu’il s’agit de culture. Parce qu’elles sont femmes, de ban­lieue. Parce que cer­taines parlent avec un accent et que d’autres portent le voile. Des habi­tantes de Clichy-​sous-​Bois ont donc déci­dé de se faire entendre, en cla­mant haut et fort des cri­tiques de théâtre.

La troupe vient à peine de saluer qu’assise dans son fau­teuil, Fouzia clame posé­ment un juge­ment assu­mé : « La pre­mière par­tie trans­met vrai­ment la dou­leur du per­son­nage, car elle ques­tionne les liens du sang, les rela­tions fami­liales. Que l’actrice soit seule sur scène entou­rée de musi­ciens ren­force l’isolement de son per­son­nage face à la socié­té. Mais le texte de la seconde est trop décou­su pour qu’on entre dans l’histoire. » En dépit de la jus­tesse de son com­men­taire, Fouzia n’est pas une chro­ni­queuse pro­fes­sion­nelle livrant sa cri­tique aux audi­teurs d’une émis­sion radio. Cette femme au bagou rava­geur comme les six autres qui l’accompagnent en cette soi­rée de novembre à la MC93 (Bobigny), sont des Clameuses. Un col­lec­tif de trente Clichoises qui, depuis 2019, arpentent les théâtres à la recherche de spec­tacles pour les cri­ti­quer via des pod­casts et en pro­gram­mer cer­tains dans leur ville.

Photo 3
Une par­tie du groupe des Clameuses attend le début
du[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Découvrer notre calendrier de l'avent quichesque