En 2030, enlarge your clito

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote inter­vient depuis une tren­taine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme “ani­ma­teur de pré­ven­tion”. Il ren­contre des dizaines de jeunes avec les­quels il échange sur la sexua­li­té et les conduites addictives.

HS5 Kpote
© L. Bonnefous /​Hans Lucas

2030. Lycée Christiane-​Taubira dans ­l’Essonne. Devant les grilles, je me laisse scan­ner l’iris par le RQG2 de recon­nais­sance bio­mé­trique d’astreinte ce matin-​là. Comme cela a été pré­co­ni­sé par le Haut Conseil de la sur­veillance des ados, le robot me livre, grâce au logi­ciel de syn­thèse vocale Booba Inc., le bul­le­tin épi­dé­mio­lo­gique local : « Bonjour, Dr Kpote, l’infirmière vous attend. Nous avons recen­sé ce mois-​ci deux nou­veaux cas de VIH, six hépa­tites E et une dizaine de blen­nor­ra­gies. Une ving­taine de gros­sesses non pré­vues sont à déplo­rer, dont trois sans sui­vi. Il faut que vous don­niez la prio­ri­té, dans vos inter­ven­tions, aux moyens de pro­tec­tion. Veuillez rap­pe­ler aux jeunes que la loi sur l’IVG a chan­gé et que, désor­mais, il faut un tuteur élu pour y accé­der. Bonne jour­née. – Merci de m’apprendre mon métier, Mister Robot », lui ai-​je répon­du. « “À déplo­rer” ? Voilà qu’ils fabriquent des machines mora­li­sa­trices, main­te­nant ! Avec des mocas­sins à gland et un pull sur les épaules, ce putain d’androïde[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
MG 4618 3

Radio Sexe : ni queue ni tête

Dans le talk-show Radio Sexe, de jeunes auditeurs présélectionnés exposent leurs problèmes de cul. Mais force est de constater que l’équipe d'animateurs est loin de maîtriser son sujet.

thumbnail pest control tania franco klein a

Vaccin : piqûre d'angoisse

Chaque mois, Cathy Yerle nous parle des choses de la vie.  "Les vac­cins et moi, on a tou­jours entre­te­nu une rela­tion ambi­guë. Quand j’étais enfant, celle qui me piquait, c’était ma mère, infir­mière de son beau métier. Les jours...