Sandra Merveille, direc­trice de MJC : « On essaie de don­ner un petit peu à tout le monde »

À la tête de la Maison des jeunes et de la culture (MJC) de Conflans-​Sainte-​Honorine (Yvelines) depuis vingt-​cinq ans, Sandra Merveille voit défi­ler, chaque jour, des dizaines de per­sonnes, qui viennent pour des concerts, des pro­jets créa­tifs ou un sou­tien logis­tique. La grande mai­son qu’elle dirige leur est tou­jours ouverte. 

125 au boulot mjc besse
©Besse

"La pre­mière fois que j’ai mis les pieds ici, c’était le 30 juin 1996, il y a vingt-​cinq ans ! Je venais de réus­sir mon diplôme d’État rela­tif aux fonc­tions d’animation (Defa), que je devais com­plé­ter par une année de for­ma­tion. On m’a pro­po­sé un stage de quatre mois à la MJC Les Terrasses de Conflans-​Sainte-​Honorine et je n’en suis jamais par­tie. Je connais­sais déjà cette grande bâtisse per­chée sur les hau­teurs de la ville – une ancienne école recon­ver­tie en MJC dans les années 1980 par le maire de l’époque, Michel Rocard –, car j’étais venue assis­ter à des spectacles. 

Je suis née dans une famille d’ingénieurs, très loin du monde socio­cul­tu­rel, même si mes parents m’ont tou­jours emme­née au théâtre et au musée. J’ai sui­vi des études de ges­tion avant de deve­nir res­pon­sable de la paie dans une fon­de­rie d’objets d’art. Plus que les bul­le­tins de salaire à rem­plir, ce qui me plai­sait, c’était le contact avec les[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
Capture d’écran 2022 11 03 à 13.27.31

Doulas : à boire et à langer

Elles écoutent, massent, informent et parfois même assistent les femmes durant leur accouchement. Dans une époque marquée par le retour au naturel et la crainte des violences médicales, les doulas ont le vent en poupe. Mais certaines dérives – des...