sony dsc
Laurence Vanceunebrock, députée de la 2e circonscription de l'Allier. © Wikimedia Commons

« Ma fille était effa­rée » : l'ancienne dépu­tée LaREM Laurence Vanceunebrock revient sur les défi­lés de la Manif pour tous

Série "10 bou­gies arc-​en-​ciel", 4/​6

Le 17 mai 2023 marque les dix ans de la pro­mul­ga­tion de la loi Taubira, ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe. À cette occa­sion, Causette donne la parole à des per­son­na­li­tés, artistes et poli­tiques, pour savoir com­ment ils et elles ont vécu cette période et com­ment cette avan­cée a chan­gé (ou non) leur vie. Dans ce qua­trième épi­sode, Laurence Vanceunebrock, ancienne dépu­tée LaREM de l'Allier, se sou­vient de la période dou­lou­reuse qu'ont repré­sen­té les inter­mi­nables débats pour ses deux filles, nées par PMA à l'étranger bien avant la pro­mul­ga­tion de la loi en 2021 

"En 2013, je suis en couple avec une femme. Je suis éga­le­ment la mère de deux filles, nées par PMA à l’étranger, bien avant la pro­mul­ga­tion de la loi en 2021. La période a été dou­lou­reuse pour notre famille homo­pa­ren­tale, comme pour les autres j'imagine, qui ont dû se sen­tir dis­cri­mi­née et outra­geu­se­ment cri­ti­quées. La plus grande de mes enfants avait 13 ans. Elle était effa­rée de voir le trai­te­ment qui nous était réser­vé. Pour elle, nous étions une famille tout à fait classique.

Dans la rue, on a enten­du des insultes homo­phobes, racistes envers Christiane Taubira, des com­pa­rai­sons à la zoo­phi­lie… C'était dur. Quand j'y repense, je ne com­prends pas que les gens de la Manif pour tous se soient per­mis de défi­ler avec leurs propres enfants. Car, quelques années après, cer­tains d'entre eux se sont ren­du compte, catas­tro­phés, qu'ils étaient homo­sexuels. Pendant cette période, c'était un peu la double peine. Nous avons dû sup­por­ter des dis­cours vrai­ment hor­ribles, et assis­ter au renon­ce­ment du gou­ver­ne­ment qui n'a pas été au bout de son pro­jet, pour ne pas frois­ser davan­tage la Manif pour tous. J'ai pris comme une claque le renon­ce­ment à la PMA pour toutes. Franchement, c'est un peu déce­vant que François Hollande, alors qu'il avait tout le Parlement à gauche et toutes les cartes en main, n'ait pas per­mis que les couples homo­sexuels aient les mêmes droits que les couples hétérosexuels.

Dès 2014, je me suis néan­moins unie à ma conjointe de l'époque, à la fois dans l’idée d'adopter et par amour. Cela fait tou­jours sou­rire les gens lorsque je raconte cette his­toire, mais quand j’ai embras­sé pour la pre­mière fois une fille, à 16 ans, j’ai res­sen­ti une envie ter­rible d’avoir un enfant. Cette envie ne m’a jamais quit­tée depuis. En étant mariées, nous avons pu adop­ter deux petits gar­çons au Brésil à la fin de l'année 2018.

Nous avons récem­ment divor­cé. Quand ça ne va plus, tout le monde ne se sépare pas. Des couples hété­ro­sexuels décident de res­ter ensemble par conve­nance, pour les enfants. Mais nous avons choi­si de nous sépa­rer parce que la situa­tion n'était plus viable. Cette solu­tion nous per­met­tait de tour­ner la page."

Épisode 3 – « Je n'aurais jamais pen­sé être encore vivant pour me marier » : Jean-​Luc Roméro-​Michel se sou­vient avec émo­tion du pas­sage de la loi Taubira

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don
Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.