lola perez
© DR

Elle a inven­té un appli­ca­teur pour cup menstruelle

La Toulousaine de 25 ans a inven­té un appli­ca­teur pour cup mens­truelle. Une petite révo­lu­tion périodique.

“Je n’avais pas pré­vu de lan­cer une entre­prise tout de suite”, s’amuse Lola Perez. Sa boîte, My Better Period, a pour­tant été lan­cée en mars avec son conjoint Anouar Bouida, tan­dis que cette future avo­cate passe cette année pour la troi­sième fois l’examen du bar­reau. Celle qui se dit “enga­gée dans la cause fémi­niste et éco­lo” lance aus­si le 5 novembre une cam­pagne de pré­com­mande sur Ulule pour son inven­tion, l’applicateur pour coupe menstruelle. 

Applicateur anti­fuites

Une pro­tec­tion pério­dique durable qu’elle découvre il y a six ans, suite à un tam­pon res­té coin­cé. Elle se sou­vient : “C’est ma meilleure amie m’a recom­man­dé la coupe. J’ai galé­ré pen­dant six ans : des fois ça fonc­tion­nait puis, pen­dant des mois, je n’arrivais plus à la mettre.” Nombreuses sont en effet les uti­li­sa­trices de cups à chan­ger de méthode à la suite de fuites. Après une dis­cus­sion avec des amies à ce sujet, et encou­ra­gée par son par­te­naire, e‑commerçant, elle décide de se lan­cer et des­sine un pro­to­type d’applicateur sur le modèle des tam­pons, afin d’en faci­li­ter l’insertion. Celui-​ci devrait per­mettre de remé­dier aux pro­blèmes de pliage ou de mau­vais posi­tion­ne­ment occa­sion­nant une gêne ou des fuites. S’il existe déjà à l’étranger des “boos­ters de cup”, comme chez la marque Sunny Period, l’offre était inexis­tante en France. Après avoir per­fec­tion­né sa taille et sa sou­plesse avec un fablab (ndr : labo­ra­toire de fabri­ca­tion) en impres­sion 3D et un ingé­nieur, l’invention de Lola Perez est désor­mais fabri­quée dans deux usines, en Avignon et à Grenoble, entiè­re­ment made in France donc. L’applicateur est consti­tué d’un tube en sili­cone médi­cal et d’un pous­soir en plas­tique recy­clé. “En France, il n’y a aucune régle­men­ta­tion sur ces objets”, déplore-​t-​elle.

L’objet – que Causette n’a pas encore pu tes­ter faute de pro­to­type dis­po­nible – a été tes­té sur des proches de la jeune entre­pre­neuse, avec des résul­tats concluants, selon elle. “Moi, je la mets sous la douche, d’autres pré­fèrent aux toi­lettes,” remarque-​t-​elle. L’applicateur seul coûte 35 euros en pré­com­mande et 40 euros ven­du avec une cup. Les prix aug­men­te­ront légè­re­ment après la phase de lan­ce­ment, explique Lola Perez. L’objet devrait s’adapter à toutes les situa­tions du quo­ti­dien, notam­ment pro­fes­sion­nelles, qui néces­sitent une cer­taine logis­tique : “Au bou­lot, c’est sou­vent galère pour enle­ver sa cup de manière hygié­nique,” reconnaît-​elle. À l’avenir, My Better Period, qui fédère déjà une large com­mu­nau­té sur son compte Instagram, pré­voit de “faire des lots avec plu­sieurs coupes, pour pou­voir enle­ver la pre­mière au taf, la rin­cer et la ran­ger dans une pochette her­mé­tique et ensuite uti­li­ser une nou­velle cup avec l’applicateur”. L’entrepreneuse espère aus­si être repé­rée par des phar­ma­cies et béné­fi­cier du rem­bour­se­ment des pro­duits hygié­niques réuti­li­sables, pré­vu pour les moins de 25 ans à par­tir de 2024.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.