Devalideuses 17092023 TeresaSuarez 03
©Teresa Suarez

Accessibilité des trans­ports : Le col­lec­tif handi-​féministe Les Dévalideuses bloque la sta­tion de métro Invalides

Dimanche après-​midi, une tren­taine de membres du col­lec­tif Les Dévalideuses ont blo­qué l’accès à la sta­tion de métro Invalides. Une action sym­bo­lique : à moins d’un an des Jeux olym­piques et para­lym­piques, 93 % des sta­tions res­tent inac­ces­sibles aux per­sonnes à mobi­li­té réduite. 

Visibiliser sym­bo­li­que­ment l’exclusion des per­sonnes en situa­tion de han­di­cap. Tel était l’objectif de l’action menée hier après-​midi par le col­lec­tif de per­sonnes han­di­ca­pées et fémi­nistes, Les Dévalideuses. Une tren­taine de militant·es ont blo­qué pen­dant trente minutes l’accès à la sta­tion Invalides, à Paris, pour dénon­cer l’inaccessibilité des trans­ports en com­mun pari­siens aux per­sonnes à mobi­li­té réduite. Un choix sym­bo­lique, la sta­tion leur est iro­ni­que­ment inac­ces­sible, tout comme 93 % des sta­tions parisiennes. 

En effet, d’après les der­niers chiffres d’Ile-de-France mobi­li­té (IDFM), qui orga­nise les trans­ports dans la région, seules 27 sta­tions sont actuel­le­ment acces­sibles et seule la ligne 14 l'est de bout en bout… à condi­tion tou­te­fois que les ascen­seurs fonc­tionnent cor­rec­te­ment. « Ils sont tou­jours en panne et je ne parle même pas de l’entretien des RER, déplore Céline Extenso, cofon­da­trice du col­lec­tif Les Dévalideuses, auprès de Causette. Le ser­vice de bus se dégrade aus­si. On nous dit par exemple que les bus sont acces­sibles, mais dans la pra­tique, il faut que les rampes soient en état de fonc­tion­ne­ment, ce n’est pas tou­jours le cas. » 

Dénoncer le validisme 

Un constat d’autant plus amer que nous sommes à moins d’un an des Jeux olym­piques et para­lym­piques de Paris où assis­te­ront, selon APF France Handicap, 350 000 per­sonnes en situa­tion de han­di­cap. « On a déci­dé de pas­ser à l’action, parce que l’inaccessibilité dans les trans­ports ruine nos vies sociales à lon­gueur de temps, mais sur­tout parce que là, avec les Jeux de Paris, voir la ville se van­ter d’être une terre d’accueil et affir­mer que tout est prêt pour accueillir du public, ça nous a vrai­ment mis en rage, explique la cofon­da­trice du col­lec­tif. On a blo­qué le métro parce que sym­bo­li­que­ment, c’est le trans­port le plus uti­li­sé à Paris, et celui, dont on est le plus exclu. On vou­lait dénon­cer le vali­disme en France. » « Être tel­le­ment exclu des ser­vices publics qu’aller à Invalides pour mani­fes­ter aujourd’hui nous a pris trois fois plus de temps qu'à une per­sonne valide pour le même tra­jet », raconte ain­si un inter­naute sur X (ancien­ne­ment Twitter). Parfaite illus­tra­tion du problème. 

Le col­lec­tif demande aus­si la voca­li­sa­tion de toutes les sta­tions de métro, c’est-à-dire une annonce par haut-​parleur dans le métro avant l’arrivée dans chaque sta­tion. Comme le rap­pe­lait le site Handicap.fr en juin der­nier : Paris est la seule capi­tale euro­péenne où les rames de métro ne sont pas toutes “voca­li­sées”. Un ser­vice pour­tant essen­tiel pour les per­sonnes aveugles notam­ment. « On nous répond que c’est trop cher et trop tech­nique de rendre toutes les sta­tions de métro acces­sibles aux per­sonnes à mobi­li­té réduite, c’est vrai que ce serait un chan­tier énorme, mais il y a des adap­ta­tions vrai­ment minimes comme la voca­li­sa­tion des sta­tions, pour nous il y a plu­tôt un vrai manque de volon­té des ser­vices publics, mar­tèle Céline Extenso. On nous ren­voie vers des ser­vices spé­cia­li­sés comme des mini­bus, mais il faut les réser­ver donc ça nous enlève toute spon­ta­néi­té de dépla­ce­ment. » Au-​delà du manque de pra­ti­ci­té de ces ser­vices, ces der­niers ne favo­risent pas non plus l’inclusion des per­sonnes en situa­tion de han­di­cap dans l’espace public, dix-​huit ans après la loi de 2005 ins­tau­rant l’égalité des droits et des chances. « Hier, cer­tains tou­ristes se sont aga­cés de devoir se rendre à la sta­tion sui­vante, vous com­pre­nez ils devaient aller à l’opéra de toute urgence, pointe Céline avec iro­nie. Nous, on ne peut même pas s'y rendre. »

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.