Capture decran 2024 01 30 a 12.40.11
© capture écran © X Georgie Purcell

En Australie, une chaîne de télé­vi­sion rac­cour­cit la tenue et gonfle la poi­trine d’une élue sur une image promotionnelle

La chaîne de télé­vi­sion aus­tra­lienne 9News Melbourne s’est excu­sée auprès de la par­le­men­taire régio­nale Georgie Purcell après avoir dif­fu­sé une image de l’élue où sa tenue, ain­si que sa poi­trine ont été modifiées. 

“Voir mon corps et ma tenue pho­to­sho­pés par un média ne figu­rait pas sur mon bin­go du jour.” Sur X (ex-​Twitter), Georgie Purcell, membre de la chambre haute du par­le­ment de l’État de Victoria, en Australie, a fus­ti­gé le média 9News Melbourne, pour avoir rac­cour­ci sa tenue et élar­gi sa poi­trine sur une image dif­fu­sée lun­di soir par la chaîne de télé­vi­sion. Dans cette ver­sion édi­tée de la pho­to d’origine, la robe blanche sans manches de l’élue est deve­nue un haut à dos nu et une jupe expo­sant son ventre, tan­dis que les dimen­sions de sa poi­trine ont visi­ble­ment été augmentées. 

Ce mar­di, 9News Melbourne, pro­prié­té du groupe de médias Nine Network Australia, s’est excu­sée “sans réserve” de l’incident et a for­mu­lé des expli­ca­tions qui n’ont pas atté­nué les réac­tions sur les réseaux sociaux et au sein de la sphère poli­tique australienne.

Versions diver­gentes

En guise d’explication, le direc­teur de la chaîne de télé­vi­sion, Hugh Nailon, a affir­mé que le ser­vice ico­no­gra­phique du média avait trou­vé une pho­to en ligne de la par­le­men­taire qui devait être uti­li­sée pour illus­trer un article sur la chasse aux canards. “Comme il est d’usage, l’image a été redi­men­sion­née pour cor­res­pondre à nos spé­ci­fi­ca­tions”, a affir­mé Hugh Nailon, à pro­pos de cette pho­to de l’élue du Parti de la jus­tice ani­male pour le nord de l’État de Victoria. “Au cours de ce pro­ces­sus, l’automatisation par Photoshop a créé une image qui n’était pas conforme au cli­ché ori­gi­nal”, a‑t-​il ajou­té, blâ­mant le logi­ciel de retouche pho­to­gra­phique amé­ri­cain. “Cela n’a pas res­pec­té les normes édi­to­riales éle­vées que nous appli­quons et nous nous en excu­sons sans réserve auprès de Mme Purcell”, a conclu le jour­na­liste, évo­quant une “erreur gra­phique”.

La socié­té Adobe, à l'origine du logi­ciel Photoshop, a cepen­dant réfu­té ces accu­sa­tions. "Toute modi­fi­ca­tion de cette image aurait néces­si­té une inter­ven­tion humaine et une appro­ba­tion", a ain­si décla­ré un porte-​parole de la marque dans un com­mu­ni­qué adres­sé aux médias australiens.

Une "erreur" qui passe mal

Le tweet de Georgie Purcell – mon­trant l’image d’origine et la ver­sion retou­chée côte à côte – sus­cite depuis hier des cen­taines de réac­tions. “J’ai du mal à ima­gi­ner que ça puisse arri­ver à un dépu­té homme”, ajoute la par­le­men­taire dans cette publi­ca­tion. “J’imagine que si le logi­ciel avait cra­ché une pho­to de Jacinta Allan [Première ministre de l’État de Victoria] dans un haut mon­trant son nom­bril, ils l’auraient remar­qué, mais ce n’est pas le cas avec moi”, a‑t-​elle ensuite com­men­té auprès de la chaîne publique ABC. L’élue a par ailleurs décla­ré que l’incident l’avait affec­tée et “pour­rait affec­ter d’autres femmes encore plus, et que cela ne devrait plus jamais se pro­duire”. “Ce sont des choses qui n’arriveraient jamais à nos col­lègues mas­cu­lins”, a‑t-​elle à nou­veau souligné.

Jacinta Allan a elle-​même déplo­ré ces retouches sexistes. “Ce n’est pas une façon de pré­sen­ter une femme, et encore moins une femme qui occupe une fonc­tion publique, repré­sente une popu­la­tion et par­ti­cipe au dis­cours public tous les jours”, a‑t-​elle décla­ré à la presse, avant d’ajouter : “Réfléchissons au mes­sage que cela envoie, en par­ti­cu­lier aux jeunes femmes.”

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.