Sans titre 1 copie
Capture écran instagram

Sur Instagram, l’allaitement est détour­né en conte­nu érotique

Une modi­fi­ca­tion des condi­tions d’utilisation de Meta per­met désor­mais de pos­ter des images de mères en train de nour­rir leur enfant au sein. Une volon­té de démys­ti­fier l’allaitement louable, mais qui connaît aujourd’hui des dérives à base de faux bébés, d’images volées et de modèles OnlyFans.

“Nous recon­nais­sons la beau­té et le carac­tère natu­rel de l’allaitement et nous com­pre­nons qu’il est impor­tant pour les mères de pou­voir par­ta­ger leur expé­rience sur Instagram. La plu­part des pho­tos de ce type res­pectent nos poli­tiques”, com­men­tait en 2014 la socié­té Meta à pro­pos des images de mères nour­ris­sant leur bébé au sein pos­tées sur sa pla­te­forme. Dans les années qui ont sui­vi, les[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
causette autotest 1

Papillomavirus : l’espoir de l’autotest

Le prélèvement vaginal à réaliser soi-même à l’aide d’un coton-tige s’avérerait aussi efficace qu’un frottis pour détecter la présence de cette IST. Une piste pour atteindre les 40 % de femmes qui échappent actuellement au dépistage.

HD Alexia Cassar 1 A

Alexia Cassar : téton, tat­too, thérapie

Le tatouage, elle l’envisage comme une thé­ra­pie. La sienne, d’abord, mais aus­si celle des autres. À 40 ans, Alexia Cassar, jusque-​là habi­tuée des ser­vices d’oncologie, a opé­ré une recon­ver­sion pro­fes­sion­nelle. Pionnière en France, la...