woman holding stomach

PMA : explo­sion des dons de sper­ma­to­zoïdes et d'ovules en France en 2021

En 2021, avec l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules en France, le don de sper­ma­to­zoïdes et d'ovules a atteint des records, avec près de 600 don­neurs et 836 donneuses.

Les pre­miers effets de la PMA pour toutes se font sen­tir. Depuis le 28 sep­tembre 2021, la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée est ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules en France, après le vote de la loi bioé­thique au Parlement en juin. Une avan­cée qui a déci­dé­ment agi comme un coup de fouet sur les dons de gamètes, selon un rap­port de l'Agence de la bio­mé­de­cine publié fin février.

À l'occasion d'une deuxième réunion du comi­té natio­nal char­gé de suivre l'application de l'ouverture de l'assistance médi­cale à la pro­créa­tion (AMP), l'établissement a dévoi­lé les résul­tats com­bi­nés de deux enquêtes réa­li­sées entre le 1er août et 15 octobre 2021 puis entre 16 octobre et le 31 décembre 2021, notam­ment auprès des centres auto­ri­sés au don de sper­ma­to­zoïdes et de ceux auto­ri­sés au don d’ovocytes. En 2021, près de 600 hommes ont don­né leurs sper­ma­to­zoïdes et près de 900 femmes ont don­né leurs ovo­cytes. Des chiffres « jamais enre­gis­trés à ce jour », selon l'Agence de la bio­mé­de­cine, les der­niers records étant de 404 don­neurs de sper­ma­to­zoïdes en 2017 et de 836 don­neuses d'ovocytes en 2019.

À lire aussiI I Bébé toute seule ? Elles n’ont pas atten­du la loi PMA

S'il s'agit de don­nées extra­po­lées – étant don­né que quatre centres auto­ri­sés au don de sper­ma­to­zoïdes sur vingt-​six et qu'un centre auto­ri­sé au don d'ovocytes sur trente-​et-​un n'ont pas répon­du -, elles dénotent tout de même une sen­sible augmentation.

Un délai moyen d'un an

Depuis fin sep­tembre 2021, près de 6 800 nou­velles demandes de pre­mières consul­ta­tions de la part de couples de femmes et de femmes seules en vue d'une AMP avec don de sper­ma­to­zoïdes ont été enre­gis­trées. Parmi elles, 47% pro­ve­naient de couples de femmes et 53% de femmes seules. Mais seule­ment envi­ron 2 300 consul­ta­tions ont pu être réa­li­sées cette année-là.

À lire aus­si I Génération PMA : la parole aux enfants

Selon l'Agence de bio­mé­de­cine, il faut cepen­dant un an, avec des dis­pa­ri­tés sur le ter­ri­toire natio­nal, pour réa­li­ser une AMP, de la pre­mière prise de rendez-​vous à la pre­mière ten­ta­tive. Un délai moyen encore long qui explique pour­quoi seule­ment six ten­ta­tives d'AMP avec don de sper­ma­to­zoïdes ont été entre­prises par des couples les­biens et des femmes seules. Côté car­net rose, une gros­sesse a été enre­gis­trée, au 31 décembre 2021.

En 2020, face à des dons de gamètes ne suf­fi­sant pas à répondre à la demande, l'agence de bio­mé­de­cine avait créé deux sites, l'un pour le don d'ovocytes, l'autre pour celui de sper­ma­to­zoïdes, afin d'expliquer les condi­tions d'accès et de répondre à toutes les ques­tions à ce sujet. 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.