fbpx

Acné : en quête du remède miracle

Entre les trai­te­ments inter­mi­nables et les médocs à effets secon­daires, se soi­gner c’est un peu, pour les vic­times de l’acné, avoir le choix entre la peste et le cho­lé­ra. Mais pour­quoi diable est-​il si dif­fi­cile de se soigner ? 

113 acne 1 marie boiseau pour causette
© Marie Boiseau pour Causette 

« C’est un par­cours du com­bat­tant, en l’occurrence, dix ans de ma vie. » Aude n’a que 23 ans. Mais, comme nombre de témoi­gnages sur les comptes « skin posi­tive », la jeune femme dit avoir « tout essayé » contre l’acné. « Une dizaine » de rendez-​vous der­ma­to, de crèmes « dont la com­po­si­tion te dépasse com­plè­te­ment », deux essais de pilules, une géné­ra­liste, le zinc… puis elle est pas­sée à l’homéo­pathie, au magné­ti­seur, à l’énergéticien et a même ren­con­tré une cha­mane. Face au sta­tu quo de sa peau, on lui pro­pose de l’isotrétinoïne, la molé­cule du Roaccutane. Traitement[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Capture d’écran 2021 11 29 à 11.29.09

Body posi­tive : les marques attaquent

Les marques de vêtements et de cosmétiques multiplient les pubs estampillées body positive. Tantôt sincères, tantôt opportunistes, elles embrassent des codes inclusifs pour tenter de séduire les consommatrices.