Marina Hands : « La folie comme source de créativité »

Pensionnaire de la Comédie-​Française depuis avril 2020, elle sera à l’affiche de Mais quelle comé­die !, spec­tacle qu’elle a créé avec Serge Bagdassarian, à par­tir du 4 décembre au Théatre Marigny (on y croit !). On la ver­ra pro­chai­ne­ment dans Un triomphe, film d’Emmanuel Courcol, puis dans la sai­son 2 de Mytho.

serie mode pour metropolitan
© Julien Mignot 

Causette : Les livres mar­quants de la « biblio­thèque » de vos parents ? 
Marina Hands : Les Garennes de Watership Down, de Richard Adams, une his­toire de lapins qui fas­ci­nait mon père. 

Les lieux de votre enfance ? 
M. H. : Ma chambre peinte en rose, le dos d’un poney gris. 

Avec qui aimeriez-​vous entre­te­nir une longue cor­res­pon­dance ? 
M. H. : Je n’aime pas écrire. Je pro­pose un Skype régu­lier avec Leonardo DiCaprio. 

Une grande his­toire d’amour avec une per­sonne du même[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés