Screen 2
Lo Dy dans le clip du titre Innocente © Laluciolephoto / Kevin Martinez

Lo Dy débarque dans le rap avec le puis­sant "Innocente", un hymne fémi­niste dénon­çant les agres­sions sexuelles

A 31 ans, la Montpellieraine Lo Dy vient de sor­tir le clip d'Innocente, un titre dans lequel elle dégomme les hommes qui agressent les femmes et invite ces der­nières à libé­rer leur parole.

C'est un pre­mier mor­ceau, et il per­cute les oreilles : « J'm'adresse aux agres­seurs miso­gynes ano­nymes salis­seurs de la gente mas­cu­line /​Y a pas de pré­texte qui jus­ti­fie son geste /​Jusqu'où peut-​il aller par manque de sexe ? /​Ni ta manière de dan­ser ni les sapes que tu por­tais ne peuvent l'autoriser à tou­cher ton inti­mi­té ». Avec Innocente, por­té par un flow habile, la rap­peuse Lo Dy fait une entrée fra­cas­sante dans la musique en s'attaquant aux vio­lences sexuelles.

La jeune femme de 31 ans, qui vit à Montpellier et tra­vaille auprès de per­sonnes en situa­tion de han­di­cap, est pas­sion­née depuis son enfance par le rap, qu'elle écou­tait « comme un refuge, de façon assez soli­taire », se rappelle-​t-​elle, inter­ro­gée par Causette. Depuis six ans, elle écrit des textes et, pous­sée par une amie, décide en novembre de se lan­cer. Après avoir muri le pro­jet et béné­fi­cié en avril d'une for­ma­tion sur l'autoproduction musi­cale, elle choi­sit de sor­tir Innocente par­mi ses textes comme pour répondre à un besoin de bou­cler la boucle d'un épi­sode de sa vie : il y a un an, elle a été vic­time d'une agres­sion sexuelle de la part de l'ami d'un ami et prend alors la mesure du poids que c'est pour les victimes. 

« Je me suis vite décul­pa­bi­li­sée de ce qui s'est pas­sé, mais mal­gré cela, j'éprouvais du dégoût et de la peur, jusqu'à être inca­pable de revoir par exemple des pho­tos de la soi­rée où l'agression s'est pro­duite, raconte Lo Dy. Je n'ai pas sou­hai­té por­ter plainte mais la répa­ra­tion est venue par ma parole et l'écoute de mon entou­rage, qui m'a sou­te­nue et qui a même par­lé à l'agresseur pour le mettre face à son com­por­te­ment. Cela a abou­ti à ce qu'il m'écrive une lettre, dans laquelle il me pré­sente ses excuses. Cette prise de conscience col­lec­tive m'a aidée à sur­mon­ter tout cela. » On com­prend alors pour­quoi Lo Dy, qui porte dans son clip un maquillage qui pré­serve son iden­ti­té autant qu'il la pare d'une aura guer­rière, scande : « Donc parle. Pour rompre le cycle du silence parle aux autres de sa mal­veillance parle /​Tu cotoie­ras la déli­vrance, plus tu parles, plus tu réduis ses chances d'agresser d'autres innocentes. »

Si Innocente est donc un titre qui célèbre à la fois la libé­ra­tion de la parole et la libé­ra­tion par la parole, il sus­cite le res­pect de rap­peurs plus expé­ri­men­tés lorsque Lo Dy le chante dans des open-​mic de la scène mont­pel­lie­raine. « Deux gars m'ont dit l'autre fois "oh meuf tu les as tous mis à l'amende"», sou­rit l'artiste. Ce pre­mier titre qui devrait être sui­vi d'autres et, elle l'espère, d'un album, appuie aus­si sa street-​cred : « Je l'ai chan­té devant deux jeunes filles qui se moquaient un peu de mes pré­ten­tions à faire du rap, elles ont été bluf­fées, et sur­tout, ça a per­mis d'ouvrir une chouette dis­cus­sion sur les agres­sions sexuelles, parce que c'est un sujet peu fré­quent dans la musique. » D'où l'importance, à la fin du clip, de la men­tion du 3919, la ligne d'écoute natio­nale pour les vic­times de vio­lences sexistes, sexuelles et conju­gales, gérée par la fédé­ra­tion Solidarité femmes.

Lire aus­si l Violences conju­gales : le 3919 est désor­mais joi­gnable 24h/​24, week-​end compris

Partager
Articles liés
Rodrigo Cuevas 10 x @lacostastudio

Rodrigo Cuevas : L’hidalgo queer

Depuis son petit village de montagne, l’Espagnol insuffle un vent d’insolence et de burlesque au répertoire musical traditionnel de sa région. Rencontre avec le plus folklorique des défenseurs de la cause LGBTQI.

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.