fbpx

Cinéma muet : Asta Nielsen, libre et sans entrave

Considérée comme la pre­mière grande actrice du ciné­ma muet euro­péen, la Danoise a su tra­ver­ser le début du XXème siècle avec un natu­rel et un anti­con­for­misme étour­dis­sants. La Fondation Jérôme Seydoux-​Pathé lui consacre une rétros­pec­tive jusqu’au 13 mai. 

860px Asta Nielsen by Bain News Service ca. 1914 6338071197
Asta Nielsen en 1914. © George Grantham Bain Collection. 

Une femme en robe de satin noir danse las­ci­ve­ment autour d’un homme aux airs de cow-​boy sous le cha­pi­teau d’un cirque. La femme aux boucles brunes et aux grands yeux sombres encercle l’homme, le ligote au las­so, puis se frotte sen­suel­le­ment contre lui pen­dant plu­sieurs minutes. La scène aurait pu être digne du sul­fu­reux Lars Von Trier si le réa­li­sa­teur danois était né un siècle plus tôt. Car elle est issue du film muet danois Afgrunden (L’Abîme) sor­ti en 1910. Il s’agit du pre­mier film d’Asta Nielsen, dans lequel l’actrice danoise de 29 ans campe le rôle d’une vamp pro­vo­cante déchi­rée entre deux amants. Il n’en fau­dra pas moins pour que Asta Nielsen devienne en deux décen­nies et près de 80 pro­duc­tions, la pre­mière grande vedette du ciné­ma euro­péen muet, si popu­laire qu’on don­na même son pré­nom à une marque de ciga­rettes. Aujourd’hui oubliée du grand public, Asta Nielsen revient sur le devant de la scène à tra­vers la rétros­pec­tive qui lui est consa­crée du 5[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
IMG 9605 HeleneLambert CTHOMAS

Hélène Lambert, l'inconnue de Ouistreham

Grâce au hasard d’un casting sauvage, Hélène Lambert est à l'affiche de "Ouistreham". C’est peu dire qu’à 34 ans, cette mère de quatre enfants, elle-même ex-agente d’entretien et qui a écumé les boîtes d’intérim, crève l’écran.