Oulaya Amamra : « Ma pas­sion pour Molière est née dans le local à pou­belles der­rière chez moi »

Découverte dans Divines, réa­li­sé par sa sœur Houda Benyamina, elle a obte­nu le césar du meilleur espoir. On la retrouve avec joie dans Le Sel des larmes, de Philippe Garrel, et dans Vampires, nou­velle série Netflix.

the salt of tears photocall 70th berlin international film festival germany 22 feb 2020
© David Heerde/​Rex/​Sipa

Causette : Les livres mar­quants de la « biblio­thèque » de vos parents ? 
Oulaya Amamra : Des livres reli­gieux et des livres de cui­sine. J’entends encore le son des cas­se­roles pen­dant les fêtes, le monde à la mai­son, les enfants qui cha­hutent, l’odeur du cumin, les ­tchou­lis (bra­ce­lets en or de ma mère, que j’ai moi-même). 

Les lieux de votre enfance ?
O. A. : La pis­cine de Viry-​Châtillon [Essonne, ndlr]. J’ai fait des[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.