cannes
© Georges Biard/ Wikimedia Commons

Cannes 2024 : place aux femmes !

Si la pari­té est loin d’être de mise, une fois encore cette année, au Festival de Cannes, des voix de femmes, puis­santes, devraient tou­te­fois se faire entendre du 14 au 25 mai pro­chain. Petite revue de détail pro­met­teuse, juste avant les grandes manœuvres…

Il y a ceux qui s’interrogent, fébriles : la vague #MeToo va-​t-​elle sub­mer­ger la Croisette, téta­ni­sée de rumeurs en ce mois de mai incer­tain ? Et puis il y a celles qui constatent, froi­de­ment : seules quatre réa­li­sa­trices concourent pour la Palme d’or cette année… sur les vingt-​deux cinéastes sélectionné·es en com­pé­ti­tion offi­cielle. Moins que l’an der­nier (il y en avait sept sur vingt et un) ! Allez… dor­mez tran­quilles, braves gens (enfin, pour l’instant) : le Festival de Cannes reste bel et bien une affaire d’hommes, voire de domi­na­tion mas­cu­line (pour mémoire, seules trois femmes ont reçu une Palme d’or en soixante-​seize édi­tions, la der­nière ayant été attri­buée à Justine Triet en 2023 pour Anatomie d’une chute).

Faut-​il se déses­pé­rer pour autant ? Sûrement pas. Lentement mais sûre­ment, cette hégé­mo­nie décom­plexée est en train de se fen­diller. Merci #MeToo et la défla­gra­tion Weinstein en 2017, mer­ci la mon­tée en puis­sance des jeunes réa­li­sa­trices (et pro­duc­trices) qui s’accrochent[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.